Accéder au contenu principal

Plus jamais la mort ?

Au cœur des jours et des nuits

Plus jamais la mort ?

La mort ne passera plus jamais dans sa famille. La dame qui l’annonce ainsi à haute et intelligible voix pour que tout le monde l’entende bien dans le bus en est bien convaincue. C’est le pasteur de son Eglise qui l’a prophétisé, dit-elle. Elle voudrait en convaincre tout le monde. Elle voudrait surtout que tout le monde retienne le nom du dernier pasteur en date qui l’a persuadée. Et elle donne l’adresse du pasteur. Quelqu’un pourrait s’intéresser aussi pour échapper à la mort, sa famille entière et lui-même.

Depuis une trentaine d’années, la dame a couru les premières campagnes d’évangélisation tenue dans la ville de Kinshasa par des pasteurs américains. Des pasteurs congolais leur ont succédé depuis lors, et la dame a appris d’eux mieux encore : les morts survenues dans sa famille élargie étaient la faute de quelques malheureux qui n’avaient pas suffisamment de foi ou qui ont refusé de la suivre chez les pasteurs. C’est leur faute à eux-mêmes, finalement, si certains sont morts.
Le dernier pasteur de la dernière campagne d’évangélisation en date a déclaré que désormais, plus personne ne mourra. Dieu a étendu sa main sur cette famille !


Les autres passagers du bus n’ont pas réagi. Moi non plus. Le silence a laissé à la dame tout le loisir de poursuivre son témoignage. Il y avait, bien sûr, des sceptiques, mais on a bien lu aussi l’avertissement écrit noir sur blanc dans le bus : il est interdit de prêcher ici. Des chauffeurs malins ont parfois contourné l’interdiction en branchant la radio de bord sur une station religieuse. Aujourd’hui, c’est une dame qui cause. Elle ne prêche pas, doit-on dire. Elle cause. On ne dénoncera personne. Elle fait son témoignage sur la vie sans fin sur terre. Elle donne l’adresse du pasteur auprès de qui on peut aller obtenir la vie sans fin sur terre.

Voici la question : Pourquoi ce pasteur qui se dit et se croit chrétien contredit-il Jésus-Christ ? Jésus n’a pas dit que la vie sur terre serait sans fin. Jésus est bien mort lui-même. Il est ressuscité. Il est monté aux cieux. Il est assis à la droite du Père. Il viendra juger les vivants et les morts. Jésus attend d’accueillir ceux qui meurent pour leur offrir là-bas la vie sans fin. Jésus n’a pas promis la vie sans fin sur terre à ses amis ou à ses adeptes.

Si le pasteur de la dame du bus ne croit pas à la vie éternelle après la mort, pourquoi se croit-il et se dit-il chrétien, disciple de Jésus-Christ ?

Jean-Baptiste Malenge Kalunzu
jbmalenge@gmail.com


Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.