Accéder au contenu principal

Rencontre des recteurs des institutions oblates d’enseignement supérieur et universitaire




Les travaux de la huitième rencontre annuelle des recteurs des institutions oblates d’enseignement supérieur et universitaire se tiennent à Kinshasa depuis le lundi 25 mai. Les recteurs et rectrice viennent du Canada, des USA, d’Italie, des Philippines et d’Afrique du Sud. Ils sont accueillis par le père Anaclet Dupart, recteur de l’Institut Saint Eugène de Mazenod de Kinshasa.
Lors de la séance d’ouverture, au scolasticat de Kinshasa-Kintambo, le supérieur provincial du Congo, le père Abel Nsolo, a rappelé la nécessité de la collaboration comme gage de plus d’efficacité et surtout de la reconnaissance d’une commune identité.

Des étudiants de l’Institut Saint Eugène de Mazenod ont exécuté l’hymne de leur Institut, vantant, au passage, les vertus de leur saint patron, un « saint pour notre temps ».
Le père Fabio Ciardi, directeur du Service des Etudes Oblates, a présenté une première conférence portant sur une recherche scientifique sur la véritable date de fondation de la congrégation des Oblats. La congrégation célèbre, en 2016, ses 200 ans d’existence. Mais c’est un anniversaire de quel événement exact lorsque les archives peuvent faire remonter jusqu’en octobre 1815 au lieu de la date consacrée de janvier 2016 arrêtée plutôt, comme date de fondation officielle, par  un Supérieur général successeur d’Eugène de Mazenod ?
Avant le repas d’ouverture, cette première journée a été agrémentée aussi par une représentation de maques du Ballet Pende.


Lire sur : http://www.isemomi.org/rencontre-a-kinshasa-des-recteurs-des-institutions-oblates-denseignement-superieur/

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.