Accéder au contenu principal

Nouveaux prêtres et diacres à Kinshasa


Six nouveaux diacres et dix nouveaux prêtres ont été ordonnés le dimanche 10 mai dans l’église Marie-Auxiliatrice de Kinshasa-Masina par Mgr Edouard Kisonga, l’un des évêques auxiliaires de Kinshasa. Le supérieur régional des Missionnaires de saint Paul, le père Ponti, a présenté les ordinands au nom des supérieurs majeurs de Kinshasa en cette année de la vie consacrée.
Les six nouveaux diacres, Théophile KIMBUNGU , Betuel KINANGENI , Noël NTONI , Sébastien NZIR , Jean  POLOTO et TOTOKANI Jean-Baptiste, sont des missionnaires oblats de Marie Immaculée comme deux parmi les dix nouveaux prêtres, les pères Pascal Soki et Gabriel Matakumba. Les autres sont des missionnaires du verbe divin, dominicain, spiritain, missionnaire d’Afrique, religieux de saint Vincent de Paul et missionnaire de la Société des missionnaires d’Afrique.
Une centaine de prêtres ont imposé les mains sur les diacres après Mgr Kisonga, qui a rappelé, à l’homélie, les tâches du prêtre pour annoncer l’évangile, célébrer les sacrements et accompagner le peuple de Dieu. En citant le Saint-Père François, l’évêque a aussi rappelé aux prêtres religieux leur mission prophétique, pour aller aux périphéries de l’existence et pour réveiller le monde.

Avant de bénir leurs parents et toute l’assemblée, un nouveau prêtre a remercié au nom tous. « Le Seigneur nous a choisis gratuitement, malgré nos faiblesses », a-t-il reconnu.

Au nom des supérieurs, le supérieur provincial des missionnaires oblats de Marie Immaculée, le père Abel Nsolo, a répondu par des conseils. « Soyez compétents, dignes et surtout heureux », a-t-il dit.






Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.