Accéder au contenu principal

Mgr Jean-Pierre Kwambamba et Mgr Donatien Bafuidinsoni ont été ordonnés évêques



Les deux nouveaux évêques auxiliaires de Kinshasa, Mgr Donatien Bafuidinsoni et Mgr Jean-Pierre Kwambamba ont été ordonnés évêques le dimanche 7 juin sur l'esplanade du Palais du peuple de Kinshasa. C'est le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, qui les a ordonnés, avec deux co-consécrateurs, Mgr Philippe Nkiere, évêque d'Inongo et Mgr Arthur Roche, secrétaire de la Congrégation pontificale pour le culte divin. Avant leur nomination par le pape François, Jean-Pierre Kwambamba, prêtre du diocèse de Kenge, était official dans le dicastère romain du culte divin, et le jésuite Donatien Bafuidinsoni, ancien provincial des jésuites, était vicaire judiciaire de l'archidiocèse de Kinshasa.

Une vingtaine d'évêques ont aussi imposé les mains sur les deux nouveaux évêques. Quelque cinq cents prêtres ont concélébré à la messe. A l'homélie, le cardinal Monsengwo a décrit les tâches de pasteurs qui reviennent aux nouveaux évêques aujourd'hui. Ils seront à l'exemple du Christ, le vrai pasteur, pleins de tendresse et de miséricorde pour les faibles. Mais au nom du Christ, les nouveaux pasteurs doivent éclairer les fidèles, être des artisans d'unité et de réconciliation, détachés des biens de la terre et de la soif du pouvoir. Les pasteurs seront plutôt pleins de l'amour du prochain et du respect de la vie humaine. Ils vivront au regard de la croix du Christ, acceptant l'abandon à la volonté de Dieu.
Parmi les invités venus notamment d'Amérique, d'Italie et du Vatican, et les officiels de la RDC, il y avait le président du Sénat, Léon Kengo, et le président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku, représentant personnel du chef de l'Etat. Le cardinal Monsengwo a remercié le président Joseph Kabila pour avoir autorisé la célébration sur l'esplanade du Palais du peuple, endroit où l'abbé Laurent Monsengwo a été ordonné évêque en 1980 par le pape Jean-Paul II, venu à Kinshasa pour le premier centenaire de l'évangélisation du pays. Le pape revint au même endroit en 1985 pour la béatification de Marie-Clémentine Anuarite, vierge et martyre.







Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.