Accéder au contenu principal

« Vous êtes le trésor de l’Afrique ! », dit Mgr Djomo aux jeunes d'Afrique


La renaissance spirituelle et la reconstruction de l’Afrique reviennent à la jeunesse. Le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Mgr Nicolas Djomo, évêque de Tshumbe, l’a déclaré le samedi 22 août à l’ouverture d’une rencontre de jeunes catholiques du continent convoqués à Kinshasa par le Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et Madagascar, le SCEAM. Mgr Djomo invite les jeunes à résister à de nouvelles formes de colonisation et d’esclavage. L’évêque demande aux jeunes d’utiliser leurs talents et leurs ressources non pour quitter le continent, mais plutôt pour participer à la construction de l’Afrique, à la promotion d'une justice, d’une paix et d’une réconciliation durables. Vous êtes le trésor de l’Afrique, a dit Mgr Djomo.
La centaine des jeunes catholiques représentant les différentes conférences épiscopales nationales et les mouvements de jeunesse sont réunis au centre catholique Nganda de Kinshasa jusqu’au mardi 25 août. Le SCEAM les a réunis notamment dans le cadre de la préparation vers l'engagement de la jeunesse africaine à la promotion de la justice, la paix, la bonne gouvernance et la réconciliation au niveau national, régional et continental.

A Kinshasa, le samedi 22 août, les jeunes d’Afrique ont rejoint les jeunes de l’archidiocèse de Kinshasa qui participaient à une catéchèse de l’archevêque, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya. Il s’entretenait avec les jeunes sur le thème de « Fraternité, Dialogue, Justice et Réconciliation » 

Posts les plus consultés de ce blog

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Diocèse de Bondo : La mission du laïc dans la prise en charge de l'Eglise

Au diocèse de Bondo, dans la province du Bas-Uele, la priorité pastorale pour l’année 2017 portera sur « le laïcat adulte capable de prendre en charge son Église ». C’est l’annonce de Mgr Etienne Ung’Eyowun, évêque de Bondo. Il a présidé, du 30 janvier au 5 février, le conseil pastoral diocésain, qui suivait la retraite annuelle des prêtres sur « La mission du laïc dans la prise en charge de l'Eglise ».
Mgr Ung’Eyowum a expliqué que par son baptême et sa confirmation, le chrétien exerce la triple fonction prophétique, sacerdotale et royale. Le prédicateur de la retraite, monsieur l'abbé Justin Doli, a insisté sur la collaboration harmonieuse entre clercs et laïcs, parce que, a-t-il dit, sans laïcs, le ministère sacerdotal est inefficace.