Accéder au contenu principal

25 ans de sacerdoce célébrés à Bondo







Trois prêtres du diocèse de Bondo, dans la province du Bas-Uélé, ont célébré, le dimanche 6 septembre, leur jubilé d’argent de sacerdoce. L’évêque de Bondo, Mgr Etienne Ung’Eyowum, entouré d’une dizaine d’autres prêtres, a accompagné ses trois prêtres en présidant la messe du jubilé dans la cathédrale sainte Croix. 

Messieurs les abbé Justin Doli, Samuel Migido et Marcel Kumbonyeki ont été ordonnés prêtres le 2 septembre 1990. Monsieur l’abbé Kumbonyeki l’a rappelé dans l’homélie prononcée sous autorisation de l’évêque. Il a rendu grâce à Dieu, et commentant les lectures du jour, il a souligné le fait que le prêtre ne doit pas faire acception des personnes sur des apparences, qu’il doit plutôt, à l’exemple du Christ, aimer sincèrement tout le monde. 


Le jubilé d’argent de sacerdoce était aussi l’occasion de prier pour les vocations. Le diocèse de Bondo compte moins de trente prêtres. Le plus grand nombre de prêtres ordonnés à la fois est de trois. C’était en 1956 puis en 1990 avec les trois jubilaires Justin Doli, Samuel Migido et Marcel Kumbonyeki. 

Dans la cathédrale, d’autres propos d’action de grâce ont été prononcés par diverses personnalités pour l’Eglise de Bondo et ses prêtres. Après la messe, un dîner a été offert dans la grande salle de la Procure. La journée s'est clôturée par un concert religieux organisé par les jeunes du Renouveau Charismatique. Le lundi 7 septembre, les familles des trois prêtres jubilaires réunies ont donné conjointement une autre fête clôturée par la danse traditionnelle du peuple azande, le kponingbo. 


Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.