Accéder au contenu principal

La Croix glorieuse célébrée par les croisiers à Mulo







 

En la fête de la Croix glorieuse, le lundi 14 septembre, les croisiers de la RDC ont célébré des professions religieuses. L’évêque de Butembo-Beni, dans la province du Nord-Kivu, Mgr Melchisedech Sikulu Paluku, a présidé l’eucharistie dans l’église paroissiale sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Mulo. L’évêque a rappelé la place de la croix dans la vie du chrétien. Mgr Sikulu s’est adressé particulièrement aux religieux membres de l’ordre de la sainte croix, dits croisiers, qui ont la croix comme marque particulière dans leur spiritualité.
Le père Anselme Tsongo, pro-provincial des pères Croisiers, a reçu les vœux solennels des frères Jacques Syalumba, Trudon Kamwira et Jean-Baptiste Kamaliro. Il a reçu auparavant les premiers vœux de trois novices : Joël Katembo, Faustin Kamate et Faustin Buseghesa. Tous marcheront sur les traces de leurs aînés croisiers de la RDC qui ont célébré eux, leurs vingt-cinq ans de consécration, les pères : Henri Muhumira, Vincent Katembo, Onesphore  Kivukiro et Sylvestre Kagheni.

L’avenir de la présence des croisiers en RDC est assuré, vu le nombre des jeunes qui frappent à la porte. Le dimanche 13 septembre, six postulants sont entrés au noviciat. En accueillant de nouveaux postulats, le prieur provincial, le père Peter Snijkers, leur a remis une petite croix en leur rappelant que recevoir une petite croix est un signe de don total de sa vie au Seigneur.

Le supérieur provincial a rappelé à tous que la solennité de la croix glorieuse est un appel à renouveler chacun son engagement religieux et d’en faire un don total à l’exemple du Christ. Aux fidèles de Mulo, il a rappelé que la souffrance a sa place dans la vie de l’homme, parce qu’il n’y a pas d’amour qui ne soit un sacrifice.  

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.