Accéder au contenu principal

Les Sœurs passionnistes fêtent le bicentenaire de leur congrégation





Les sœurs passionnistes de saint Paul de la Croix ont célébré, le dimanche 18 octobre, le jubilé du deuxième centenaire de la fondation de leur congrégation. Dans l’église saint Raphaël de Kinshasa, un passionniste, Mgr Emery Kibal, évêque de Kole, a présidé l’eucharistie du jubilé. Le 18 octobre était aussi le dimanche de la mission universelle. Mgr Kibal a invité les religieuses à la mission, maintenant que le charisme de leur congrégation produit des fruits à travers le peuple.


La preuve de la fécondité de la congrégation était là. Cinq sœurs ont prononcé leurs vœux perpétuels entre les mains de la supérieure vice-provinciale, sœur Madeleine Ndomba. Ce sont les sœurs congolaises : Marie Mokola, Sergine Luvunu, Adèle Yombo, Françoise Kapeko et la Burkinabè Martine Nikiema. Trois novices ont prononcé leurs premiers vœux temporaires : Micheline Misitu, Adeline Dembo et Rebecca Lankwan. 

Une laïque, Cécile Nsay, a aussi prononcé son adhésion à la communauté laïcale passionniste.
Exprimant sa joie pour ce jour, la sœur Micheline Misitu a prié pour la persévérance aussi bien des aspirantes et aspirants à la vie consacrée que des fiancés qui se préparent au mariage. Qu’ils ne s’arrêtent pas en cours de route !
 
Pour la supérieure vice-provinciale, la célébration du bicentenaire de la congrégation fête ainsi la fidélité du Seigneur à la congrégation, à chaque membre de la congrégation et aux premières sœurs de la congrégation fondée à Florence (Italie) en 1815. 

Les Sœurs passionnistes sont présentes dans les archidiocèses de Kinshasa et de Lubumbashi et dans les diocèses de Tshumbe et de Kikwit. Elles œuvrent aussi en Côte d’Ivoire, et elles recrutent jusqu’au Burkina-Faso. 


Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.