Accéder au contenu principal

Colloque international sur la mission évangélisatrice de l’Eglise





Dans l’église saint Albert de Kinshasa-Ngaliema, le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, a présidé, le lundi 17 novembre, la messe d’ouverture pour un colloque international qui se tient jusqu’au samedi 21 novembre au Centre catholique Nganda sur le thème : « La mission évangélisatrice de l’Eglise dans l’Afrique aujourd’hui. Défis et perspectives. » Le colloque organisé par la Conférence épiscopale et des facultés de théologie de Kinshasa célèbre le cinquantième anniversaire du décret intitulé « Ad gentes » du concile Vatican II sur l’activité missionnaire de l’Eglise. Le colloque célèbre aussi le quarantième anniversaire de l’exhortation du pape Paul VI « Evangelii nuntiandi ».

Pour le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Mgr Nicolas Djomo, évêque de Tshumbe, le double jubilé vise à raviver l’intuition missionnaire dans l’Eglise, reconnaissant des fruits évidents tels que la vitalité des Eglises diocésaines avec le nombre croissant des chrétiens et des vocations. 

Mgr Djomo s’est réjoui de la présence de délégués de l’Eglise d’Afrique à Kinshasa. Au nom du Gouvernement congolais et du président de la République, Joseph Kabila, le vice-premier Ministre Willy Makiashi a salué les participants au colloque.
Et le nonce apostolique, Mgr Luis Mariano Montemayor, a aussi salué les participants. Il s’est reconnu envoyé, missionnaire participant à l’évangélisation en Afrique.
L’archevêque de Kinshasa avait, en guise de salutation, confié les travaux à la Sainte Vierge pour que le colloque porte beaucoup de fruits qui demeurent. 



Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.