Accéder au contenu principal

Le jubilé des 800 ans des Dominicains célébré à Kinshasa





Le jubilé du huit centième anniversaire d’existence de l’ordre des Dominicains s’est ouvert à Kinshasa, le samedi 9 novembre comme partout ailleurs. Le supérieur du vicariat des Dominicains pour la RDC, le père Justin Adriko, a présidé la messe dans l’église paroissiale saint Dominique de Kinshasa-Limete.

Pour le père Adriko, l’ordre est établi en RDC depuis 104 ans, dans les archidiocèses de Kisangani et de Kinshasa, dans les diocèses d’Isiro-Niangara, de Mbuji-Mayi et bientôt de Mahagi-Nioka. L’héritage est à préserver. Avec le jubilé s’ouvre un regard nouveau sur la mission dominicaine au Congo afin de penser l’avenir de façon durable avec les seuls Congolais. 


Au total, neuf branches de la famille dominicaine étaient de la fête. Des religieuses, comme les Sœurs missionnaires dominicaines du rosaire et les Dominicaines Filles de sainte Catherine de Sienne, des religieux et des laïcs dont la jeunesse dominicaine sont entrés dans l’église et en sont sortis plus tard en procession ouverte par un cierge pascal porté par le père Dominique Ndolomo. Ils ont allumé leur bougie au cierge pascal en guise d’envoi en mission pour l’année jubilaire sous le slogan : "Envoyés pour prêcher".


 

Gertrude Tundu a dit que sa branche de l’institut séculier des Dominicaines d’Orléans a reçu sa part du charisme de saint Dominique pour prêcher l’évangile comme sel de la terre et lumière du monde.
Et Patrice Badika, laïc dominicain, a déposé au pied de l’autel un bananier. Saint Dominique est considéré comme le premier bananier que Dieu a planté et dont les rejets sont les différentes branches de la famille dominicaine.  

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.