Accéder au contenu principal

Ouverture à Kinshasa du centenaire du martyre de Charles de Foucauld



L’année du centenaire de la mort du Bienheureux Charles de Foucauld a été ouverte le mardi 1er décembre, à Kinshasa comme ailleurs dans le monde. Avant la célébration de la messe, dans la chapelle de leur communauté à Kinshasa-Masina, les Petites sœurs de l’évangile de Charles de Foucauld ont passé une heure d’adoration au Saint-Sacrement. Les religieuses et leurs postulantes ont convié des laïcs de la Fraternité séculière Charles de Foucauld. Cette branche des laïcs est en train de se constituer depuis un an. 












Sœur Evelyne Muselefu Mubwenge constate que la simple lecture de la vie de Charles de Foucauld attire déjà bien des laïcs. Et pour la supérieure de la communauté, sœur Valeria Porcelato c’est aussi pour le fait que Frère Charles a voulu être le frère universel. « Et pour les laïcs, aujourd’hui, avec les difficultés que nous avons dans les relations, avec le tribalisme, il a une parole à dire. Et je pense aussi que pour les laïcs, Frère Charles a voulu tellement imiter la vie de Jésus de Nazareth que les laïcs peuvent y trouver une spiritualité très profonde ».


Différentes branches d’hommes et de femmes se réclament de la spiritualité de Charles de Foucauld ce prêtre français assassiné le 1er décembre 1916 dans le Sahara algérien et béatifié en 2005 par le pape Benoît XVI. 


Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.