Accéder au contenu principal

Une médaille d’or sur un buste du cardinal Malula





Dans le musée Cardinal Malula situé dans l'enceinte de la maison-mère des Soeurs de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus de Kinshasa, un buste représentant le cardinal Joseph Albert-Malula portera désormais une médaille d’or. La médaille a été remportée lors de jeux olympiques organisés aux Etats-Unis d’Amérique par un jeune Congolais vivant avec handicap. Le jeune élève appartient à l'oeuvre dite des Villages Bondeko, un ensemble d'écoles fondées en 1980 par le cardinal Joseph-Albert Malula qui était alors archevêque de Kinshasa.
Le coordinateur diocésain des Villages Bondeko, monsieur l’abbé Zéphyrin Nsimba, explique : que le cardinal Malula a ouvert une porte en faveur des enfants vivant avec handicap, parce qu'ils étaient souvent marginalisés et maltraités.

Intégration, amélioration et égalité, telle est aujourd'hui la devise des Villages Bondeko. Quelque 2500 jeunes et enfants sont suivis pour les cas de handicap auditif, mental, visuel ou moteur. L'oeuvre assure leur prise en charge dans les secteurs de l'enseignement maternel, primaire, professionnel et supérieur. Un service paramédical assure notamment la kinésithérapie, la logopédie et la runologie. Le service socio-chrétien prépare les jeunes dans l'initiation chrétienne et morale, Enfin, le Centre Supérieur d'Orthopédagogie assure la formation d'enseignants spécialisés dans le domaine du handicap. 


Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.