Accéder au contenu principal

Colloque sur la vie consacrée. Jour 2




Les assises ont été inaugurées  ce dimanche 24 janvier 2016 par une célébration eucharistique présidée par Monseigneur Cyprien MBUKA, évêque  du diocèse de Boma en présence de Monseigneur  Jean Pierre TAFUNGA, archevêque de Lubumbashi. Avant la bénédiction finale, le père rédemptoriste Zéphyrin LUYILA, président national de l’ASUMA, a lu le message du Nonce apostolique de la République Démocratique du Congo, Monseigneur Luis Mariano MONTEMAYOR s’adressant aux religieux et religieuses de la République Démocratique du Congo. 



Les travaux du quatrième colloque national de l’ASUMA et USUMA ont effectivement débuté le lundi 25 janvier 2016 par le mot d’accueil de la sr Marie Jeanne ILUNGA, présidente de l’USUMA/Katanga suivi d’une brève présentation des participants fait par le P. Eric NGOIE, président de l’ASUMA/Katanga. 
La première conférence a été donnée par Monseigneur Gaston RUVEZI, évêque du Diocèse de Sakania-Kipushi sur « La connaissance du document perfectae Caritatis, lecture et contextualité ». Dans son partage, Monseigneur s’est appesanti sur la relecture de Perfectae Caritatis, essentiellement en ce qui concerne la rénovation adaptée de la vie religieuse. 
Dans l'après-midi, les participants ont suivi une conférence donnée par le Père Joseph MBUNGU, Supérieur Provincial des Missionnaires Claretains sur le thème «  La rénovation et l’adaptation de la vie consacrée dans l’Eglise particulière de la République Démocratique du Congo : Bilan et perspectives ».

En sa deuxième journée, les participants ont eu d’abord la troisième conférence  donnée par le frère Robert MBALA, Joséphite de Kinzambi sous le thème : « Le rapport entre charisme et spiritualité : défi pour la vie consacrée en RD Congo ». Après une brève approche des concepts, le frère Mbala présenté la vie religieuse comme réalité charismatique et les défis au regard de l’avenir. Ensuite, Sr Marie Christine Nsenga, Disciple du Divin Maitre a présenté le document de Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) adressé aux consacrés en cette année dédiée à la vie consacrée. Le document s’intitule « Allez de l’avant tendus vers le Christ ». Enfin un témoignage d’une vie toute donnée au Christ et à cause du Christ a été livrée au participant par le sœur Pétronille Chibeloushi, sœur de l’Ordre de sainte Ursile de Tildonk.
La journée a été conclue par les travaux dans les carrefours et la mise en commun des partages.

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.