Accéder au contenu principal

Journée de solidarité diocésaine de Luiza





L’évêque de Luiza, dans la province du Lomami, Mgr Félicien Mwanama, poursuit, en ce mois de janvier, une série de visites pastorales à travers la partie orientale de son diocèse, dans la zone de la ville de Muene-Ditu. L’évêque dresse un état des lieux des paroisses, écoute les fidèles dans leurs joies et leurs peines. Il leur rappelle aussi leurs devoirs. Il évoque ainsi une initiative dénommée « Journée diocésaine de solidarité de Luiza ».
Tout est parti de l’initiative d’une fillette de cinq ans. Elle avait remis 500 francs congolais à l’évêque en lui disant que c’était pour l’aider. S’inspirant de ce geste, l’évêque a alors institué la Journée de solidarité diocésaine de Luiza. Le conseil économico-financier du diocèse l’organise. Chaque fidèle doit verser 1000 francs congolais au bout de dix semaines, soit 100 francs par semaine.
La première collecte a rapporté 8 035 dollars américains. L’argent a été aussitôt réparti entre les paroisses et les communautés dans le besoin pour l’équipement ou la réfection de bâtiments dont la plupart sont vétustes. Mgr Félicien Mwanama espère que la solidarité marchera mieux encore grâce à la sensibilisation des fidèles. Son diocèse compte plus de 2 300 000 habitants.

La somme demandée équivalant à un dollar américain n’est-elle pas dérisoire ? L’évêque répond que la population rurale est bien trop pauvre malgré la récolte d’arachides, de maïs et de manioc. Faute de routes, les acheteurs n’arrivent pas. L’argent qui arrive dans les villages est ainsi essentiellement celui du salaire de quelques enseignants !

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.