Accéder au contenu principal

Journée de solidarité diocésaine de Luiza





L’évêque de Luiza, dans la province du Lomami, Mgr Félicien Mwanama, poursuit, en ce mois de janvier, une série de visites pastorales à travers la partie orientale de son diocèse, dans la zone de la ville de Muene-Ditu. L’évêque dresse un état des lieux des paroisses, écoute les fidèles dans leurs joies et leurs peines. Il leur rappelle aussi leurs devoirs. Il évoque ainsi une initiative dénommée « Journée diocésaine de solidarité de Luiza ».
Tout est parti de l’initiative d’une fillette de cinq ans. Elle avait remis 500 francs congolais à l’évêque en lui disant que c’était pour l’aider. S’inspirant de ce geste, l’évêque a alors institué la Journée de solidarité diocésaine de Luiza. Le conseil économico-financier du diocèse l’organise. Chaque fidèle doit verser 1000 francs congolais au bout de dix semaines, soit 100 francs par semaine.
La première collecte a rapporté 8 035 dollars américains. L’argent a été aussitôt réparti entre les paroisses et les communautés dans le besoin pour l’équipement ou la réfection de bâtiments dont la plupart sont vétustes. Mgr Félicien Mwanama espère que la solidarité marchera mieux encore grâce à la sensibilisation des fidèles. Son diocèse compte plus de 2 300 000 habitants.

La somme demandée équivalant à un dollar américain n’est-elle pas dérisoire ? L’évêque répond que la population rurale est bien trop pauvre malgré la récolte d’arachides, de maïs et de manioc. Faute de routes, les acheteurs n’arrivent pas. L’argent qui arrive dans les villages est ainsi essentiellement celui du salaire de quelques enseignants !

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.