Accéder au contenu principal

Un colloque national sur la vie consacrée se tient à Lubumbashi



Pour une formation transformatrice de la personne. C’est l’un des appels pressants du supérieur provincial des clarétains, le père Joseph Mbungu, lors de sa conférence tenue le lundi 25 janvier au centre jésuite Arrupe de Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga.
« La rénovation et l'adaptation de la vie consacrée dans l'Église particulière de la R.D. Congo : Bilan et perspectives », tel est le titre de la conférence prononcée au premier jour de toute une semaine prévue pour le colloque national organisé en vue de bien clôturer l'année dédiée à la vie consacrée par le Saint Père François. Ainsi l’ont voulu les organisateurs : l’Union des Supérieures Majeures (féminines) et l’Assemblée des Supérieurs Majeurs (masculins).

Le président de la Commission épiscopale pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, Mgr Cyprien Mbuka, évêque de Boma, dans le Kongo-Central, a présidé la messe d’ouverture le dimanche 24 janvier dans la cathédrale saints Pierre et Paul de Lubumbashi. Le lundi matin, c’est l’évêque de Sakania-Kipushi, Mgr Gaston Ruvezi qui a ouvert la série des conférences. Il a présenté une « lecture et contextualité » du décret conciliaire Perfectae caritatis sur la vie consacrée.
Jusqu’au vendredi 29 janvier, des témoignages et différentes conférences aborderont notamment des questions telles que le rapport entre charisme et spiritualité, les œuvres apostoliques comme moyens de subsistance ou expression du charisme, l'inculturation de la vie consacrée, ou encore la vie fraternelle en communauté : entre solidarité traditionnelle et individualisme moderne. La collaboration entre instituts religieux et l'insertion des religieux dans l'église locale seront aussi objet d’échanges. 







Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.