Accéder au contenu principal

Atelier pour la dévotion des bienheureux Anuarite et Bakanja



Comment promouvoir au mieux la dévotion aux bienheureux Isidore Bakanja et à la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite ? C’est le but poursuivi par le mouvement d’action catholique de la Communuauté des chrétiens laïcs pour la canonisation d’Anuarite et de Bakanja.



Une trentaine de membres de l’association venus de Kinshasa et des anciennes Province Orientale et de l’Equateur se sont réunis en atelier de trois jours en banlieue de Kinshasa, à la Cité de la paix, site dédié à feu le cardinal Frédéric Etsou, ancien archevêque de Mbandaka-Bikoro et de Kinshasa, initiateur de la cause de la béatification d’Isidore Bakanja.
Le supérieur provincial de l’ordre des prêcheurs, le père Justin Adriko, a présidé la messe de clôture de l’atelier. Il a recommandé l’appropriation de Bakanja et d’Anuarite par tous les fils et filles de la RDC.

 

Selon le président de la Communauté des chrétiens laïcs pour la canonisation d’Anuarite et de Bakanja, Michel de la Croix Batebe, l’initiative est née en 2014, au lendemain de la célébration du cinquantenaire du martyre de la bienheureuse Anuarite. Un groupe de laïcs s’est alors engagé à appuyer le processus mené par la hiérarchie en vue de la sensibilisation des chrétiens et hommes de bonne volonté pour obtenir une dévotion fervente et soutenue aux deux bienheureux. 
La Communauté travaille ainsi à la mobilisation des mouvements d’action catholique pour l’organisation d’un pèlerinage sur les traces d’Anuarite et de Bakanja et sur une campagne nationale de la « Flamme Anuarite-Bakanja ». Les membres de la Communauté recherchent des fonds indispensables pour la production de supports de dévotion.
Regarder Anuarite et Bakanja les yeux dans les yeux, c’est l’exercice que fait chaque matin un ministre du gouvernement national. Il a fait son témoignage en clôture de la messe.

Posts les plus consultés de ce blog

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.