Accéder au contenu principal

Atelier pour la dévotion des bienheureux Anuarite et Bakanja



Comment promouvoir au mieux la dévotion aux bienheureux Isidore Bakanja et à la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite ? C’est le but poursuivi par le mouvement d’action catholique de la Communuauté des chrétiens laïcs pour la canonisation d’Anuarite et de Bakanja.



Une trentaine de membres de l’association venus de Kinshasa et des anciennes Province Orientale et de l’Equateur se sont réunis en atelier de trois jours en banlieue de Kinshasa, à la Cité de la paix, site dédié à feu le cardinal Frédéric Etsou, ancien archevêque de Mbandaka-Bikoro et de Kinshasa, initiateur de la cause de la béatification d’Isidore Bakanja.
Le supérieur provincial de l’ordre des prêcheurs, le père Justin Adriko, a présidé la messe de clôture de l’atelier. Il a recommandé l’appropriation de Bakanja et d’Anuarite par tous les fils et filles de la RDC.

 

Selon le président de la Communauté des chrétiens laïcs pour la canonisation d’Anuarite et de Bakanja, Michel de la Croix Batebe, l’initiative est née en 2014, au lendemain de la célébration du cinquantenaire du martyre de la bienheureuse Anuarite. Un groupe de laïcs s’est alors engagé à appuyer le processus mené par la hiérarchie en vue de la sensibilisation des chrétiens et hommes de bonne volonté pour obtenir une dévotion fervente et soutenue aux deux bienheureux. 
La Communauté travaille ainsi à la mobilisation des mouvements d’action catholique pour l’organisation d’un pèlerinage sur les traces d’Anuarite et de Bakanja et sur une campagne nationale de la « Flamme Anuarite-Bakanja ». Les membres de la Communauté recherchent des fonds indispensables pour la production de supports de dévotion.
Regarder Anuarite et Bakanja les yeux dans les yeux, c’est l’exercice que fait chaque matin un ministre du gouvernement national. Il a fait son témoignage en clôture de la messe.

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.