Accéder au contenu principal

Kinshasa : Clôture de la Semaine du malade




Dans l'archidiocèse de Kinshasa, la semaine de prière pour les malades s'est clôturée le samedi 13 février par une messe concélébrée au sanctuaire Notre-Dame de Fatima de l'archevêché. Mgr Donatien Bafuidinsoni a présidé la messe concélébrée par deux autres évêques auxiliaires, messeigneurs Jean-Pierre Kwambamba et Timothée Bodika. Le 11 février, les trois évêques et un quatrième, Mgr Edouard Kisonga, ont rendu visite à des malades dans différents hôpitaux.
A la messe du 13 février, Mgr Bafuidinsoni a conféré le sacrement des malades à une quarantaine de malades conduits par la coordination diocésaine de la pastorale de la santé. Le coordinateur, monsieur l’abbé François Kajingulu, a concélébré à la messe comme une dizaine d’autres aumôniers d’hôpitaux. La messe a été retransmise par les deux radios catholiques de Kinshasa, Radio Elikya et Radio Maria.

 


Mgr Bafuidinsoni a demandé de prier pour les malades et pour leurs accompagnateurs et que chacun trouve sa joie à aider les malades particulièrement en ce temps du carême. Mgr Bafuidinsoni a surtout demandé, dans l’homélie, qu’on se confie à Jésus miséricordieux. Et comme Marie à Cana, Marie, femme de tendresse, que l’on ouvre les yeux et le cœur sur les besoins des autres et que l’on intercède pour eux auprès du Seigneur. 
A signaler que l’une des trois chorales de la messe était la chorale Teleme ongenge (Lève-toi et brille) de la paroisse sainte Anne. Elle est constituée pour l’essentiel par des personnes en situation de handicap. Les deux premières lectures de la messe ont été aussi faites par deux enfants handicapés.
 
Sur la terminologie, Astrid Moanda, responsable du service Accompagnement des malades à domicile a expliqué que l’on préfère aujourd’hui parler de « personnes en situation de handicap » et non plus de « personnes vivant avec handicap » et moins encore de « personnes handicapées ». 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.