Accéder au contenu principal

Les Sœurs de Santo Domingo clôturent le centenaire de Madre Teresa à Isiro



Au diocèse d’Isiro-Niangara, dans la province du Haut-Uele, les Sœurs de Santo Domingo ont clôturé, le dimanche 14 février, la célébration du centenaire de la mort de leur fondatrice, Madre Teresa Titos Garzon.
Pour la circonstance, Monseigneur Sylvain Malitano, Vicaire Général d’Isiro-Niangara, a présidé une messe dans l’église paroissiale Sainte Anne d’Isiro. Il a invité les fidèles à prier pour les Sœurs de la Congrégation de Santo Domingo afin qu’elles s’adonnent toujours généreusement à leur apostolat dans le diocèse d’Isiro-Niangara et partout ailleurs.
La supérieure Déléguée Générale pour l’Afrique de la Congrégation de Santo Domingo, sœur Sarah Opota, a rendu grâce au Seigneur pour la célébration du centenaire qui a permis à la Congrégation de s’évaluer et d’entrevoir l’avenir avec espérance.

A noter que Mère Teresa Titos Garzon a fondé la Congrégation de Santo Domingo en 1907. La fondatrice mourut en 1915. Les premières missionnaires sont arrivées en 1972 en Afrique, par la République démocratique du Congo et par la paroisse Saints Pierre et Paul de Medje d’Isiro-Niangara. Parmi les fruits de l’apostolat des missionnaires, il faut compter leur œuvre dans l’enseignement et les soins de santé mais aussi les cinq religieuses et deux novices en formation, filles du diocèse d’Isiro-Niangara.

Posts les plus consultés de ce blog

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.