Accéder au contenu principal

Clôture de la quarantième session de la Chaire Cardinal Malula







La quarante-sixième session de la Chaire Cardinal Malula organisée du 7 au 8 mars par l’Institut Africain des Sciences de la Mission des Missionnaires oblats de Marie Immaculée s’est clôturée le mardi 8 mars avec le mot prononcé par le supérieur provincial des Oblats, grand chancelier de l’Institut Africain des Sciences de la Mission, le père Abel Nsolo.
Deux femmes ont été les modératrices le mardi 8 mars, journée internationale de la femme : Sœur Josée Ngalula, religieuse de saint André, professeur à l’Institut Saint Eugène de Mazenod et Madame Bijou Makuta, professeur à l’Université Protestante du Congo.

Les conférences du mardi 8 mars ont tourné autour de la transformation des conflits. Le professeur Richard Friedli de Fribourg Peace Forum de Suisse a présenté des outils d’analyse comme passerelle de la théorie à la pratique. Monsieur l’abbé Pascal Zetu, professeur à l’Institut Supérieur Pédagogique Catholique de Kinshasa, a exposé sur les ressources traditionnelles africaines de transformation des conflits. Entre les deux conférences, des communications et témoignages sont venus de la Commission Justice et Paix de la Conférence épiscopale nationale du Congo, de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation la culture (UNESCO), du directeur général de l’Institut des Musées Nationaaux, le professeur Joseph Ibongo et de la communauté protestante Mission 21 du Kwango.
De l’ensemble des travaux, conférences et débats, le recteur de l’Institut Saint Eugène de Mazaenod, le père Anaclet Dupar, retient simplement que le public aura reçu des outils pour résoudre des conflits et vivre en paix au niveau national et international, comme citoyens et chrétiens.

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.