Accéder au contenu principal

La neuvième Journée diocésaine des jeunes célébrée dans un stade de football à Kinshasa




Les gradins du stade de football Père Raphaël de la Kethule à Kinshasa étaient occupés à 100% par des jeunes catholiques, le dimanche 20 mars, pour la messe des rameaux et de la Passion du Seigneur. A la demande de la Commission diocésaine des jeunes, la couleur dominante des habits était le rouge, couleur des ornements liturgiques portés aussi par l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, qui a présidé la messe concélébrée par cinq évêques et une centaine de prêtres. Pour la neuvième Journée diocésaine de la jeunesse, l’archevêque de Kinshasa a choisi le thème de la miséricorde suggéré par le Saint-Père François : « Grandir en étant miséricordieux comme le Père ».

Et le cardinal Monsengwo d’expliciter l’enseignement du pape : « La miséricorde est le nom de Dieu dans l’histoire du salut. Personne n’est exclu de la miséricorde de Dieu. A tout péché miséricorde, à condition que nous revenions à Dieu qui donne à chacun le temps de la conversion. »
En langue lingala, ensuite, l’archevêque de Kinshasa a mis en garde les jeunes contre la drogue, l’alcoolisme et la violence. Il a remercié particulièrement les jeunes venus de la paroisse saint Yves de la localité de Kwamouth située à quelque 200 km du centre-ville de Kinshasa. Le curé de la paroisse, monsieur l’abbé Kakese et une délégation des jeunes ont remis à l’évêque des cadeaux, fruits de l’élevage et de l’agriculture.
A noter que le concert de musique rap prévu pour la fin de la messe par le prêtre rappeur surnommé « Je crois » a été annulé. Les jeunes avaient envahi l’aire de jeu du stade de football. Ils risquaient d’abîmer la pelouse synthétique, et les gestionnaires du stade ont empêché tout dommage préjudiciable au pays qui doit recevoir bientôt des matches internationaux de football.







Posts les plus consultés de ce blog

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.