Accéder au contenu principal

Les Filles de saint Paul ont présenté « La Bible africaine » aux protestants de la RDC



Dans l’église protestante dite de la cathédrale du centenaire protestant, à Kinshasa, le dimanche 13 mars, la supérieure déléguée des Sœurs Filles de saint Paul en RDC et en Côte-d’Ivoire, sœur Godelieve Mastaki Ngalula, a présenté la Bible africaine, récemment éditée par les Filles de saint Paul. Le président de l’Eglise du Christ au Congo, la fédération des Eglises protestantes, Mgr Pierre Marini Bodho, avait invité au culte dominical les Filles de saint Paul pour présenter aux protestants cette nouvelle édition de la Bible pourvue de commentaires, notes et introductions de biblistes africains sur la base d’une Traduction Œcuménique de la Bible. Mgr Marini est lui-même bibliste et professeur de l’Ancien Testament à l’Université protestante du Congo.

Le 13 mars, les protestants de la RDC commémoraient le jour anniversaire de l’union de toutes les communautés protestantes, pentecôtistes, baptistes et d’autres. La Bible est le socle de l’unité des protestants et de tous les chrétiens. La présentation de la Bible africaine rappelait cette unité autour du Christ et de sa Parole.

Monseigneur Marini a souligné la richesse et surtout la facilité avec laquelle le lecteur entre en contact avec les Saintes Ecritures à travers cette Bible : « Cette Bible est devenue mon livre de chevet et je vous recommande vivement de vous la procurer maintenant, parlez-en aussi à vos amis », a-t-il dit.

Le 10 mars, les Filles de saint Paul ont présenté la Bible africaine aux évêques membres du Comité permanent de la Conférence épiscopale nationale du Congo. Le 13 mars, elles étaient dans une église protestante. Les religieuses attendent de faire connaître plus loin encore cette Bible expliquée selon les critères de l’inculturation pour l’Afrique.

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.