Accéder au contenu principal

Deux livres pour la formation à la culture médiatique







 Evangéliser les médias, un défi chrétien



On recourt bien des fois aux médias pour porter au plus loin et le plus
durablement possible la Bonne Nouvelle. Or, il faut aussi s’interroger
sur les médias eux-mêmes, sur les instruments qu’ils sont et sur les
personnes qui les animent et sur les systèmes qui les portent.

Évangéliser les médias est bien un défi chrétien à considérer ainsi au
moment même où les Églises se réapproprient de plus en plus et de mieux
en mieux les moyens de communication sociale. Les Églises retrouvent
ainsi une capacité historique perdue, mais elles doivent aller jusqu’au
bout de cette reconversion. Qu’elles se rappellent leur mission propre
de subvertir aussi les logiques du paganisme afin de renouveler la face
du monde.





 Médias et formation à la vie consacrée



Pour concilier les exigences de la vie consacrée et l'utilisation des
nouvelles technologies de la communication, il devient indispensable de
se former et de former les autres à la culture médiatique. Ce livre
ouvre des pistes pour comprendre les médias comme des chances et des
défis pour la vie communautaire et les voeux de chasteté, de pauvreté et
d'obéissance. Car l'internet et le téléphone portables, bien utilisés,
favorisent l'approfondissement de la foi et le don de soi.

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.