Accéder au contenu principal

Le reboisement pour soigner les blessures du monde





Le père Joseph Bura Bataona, missionnaire de Scheut, a planté 150 000 arbres à Tshilomba, au diocèse de Luiza, dans la province de Lomami.

« C’est bien pour le bois d’œuvre et pour l’oxygène », explique d’emblée le missionnaire. Préoccupé par le changement climatique, il s’emploie à l’expliquer aussi aux enfants et aux jeunes gens qui le fréquentent.  Il recourt à un proverbe en langue ciluba pour dire que c’est seulement l’arbre qui appelle la pluie. Et lorsque la saison sèche se fait longue, les enfants se reprochent d’avoir brûlé des arbres et regrettent de ne pas en avoir assez pour appeler la pluie…



Le missionnaire de Scheut dit la messe, visite les communautés de base pour former les chrétiens, explique la parole de Dieu. Il lui reste du temps, estime-t-il, et il le consacre à soigner les blessures du monde, d’après une expression empruntée au pape François.





L’Indonésien retrouve le climat tropical de son pays, il tire de son expérience les ressources pour contribuer au bonheur de la population en montrant la valeur de l’arbre surtout pour les jeunes générations. Le missionnaire du Cœur immaculé de Marie apprend aussi à creuser des étangs, à vaincre la pauvreté grâce à ce travail manuel. 



 





Posts les plus consultés de ce blog

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.