Accéder au contenu principal

Clôture à Kinshasa du bicentenaire des Missionnaires oblats de Marie Immaculée




Les missionnaires oblats de Marie Immaculée en RDC ont clôturé, le dimanche 22 mai, la célébration des deux cents ans d’existence de leur congrégation fondée en 1816 par le prêtre français Eugène de Mazenod.
L’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, a présidé la messe de clôture dans l’église paroissiale saint Eloi de Kinshasa-Barumbu. Les acteurs liturgiques et les membres de la chorale sont venus aussi des autres paroisses desservies par les missionnaires oblats : Christ-Sauveur, saint Justin et saint Philippe.

















Le cardinal Monsengwo a rappelé que le charisme de saint Eugène de Mazenod n’est pas un bien privé aux Oblats. Aussi a-t-il invité tous à s’approprier ce charisme  pour se faire missionnaires. Tant qu’il y aura des pauvres dans le monde, le charisme de saint Eugène de Mazenod sera toujours d’actualité dans l’Eglise qui privilégie les plus pauvres, a-t-il dit.


Le tout premier oblat congolais, Mgr Louis Mbwol, évêque émérite d’Idiofa, a concélébré ainsi que Mgr Donatien Bafuidinsoni, l’un des quatre évêques auxiliaires de Kinshasa. Une centaine de prêtres étaient là aussi, dont une soixantaine d’Oblats. Le supérieur provincial, le père Abel Nsolo, a remercié tout le monde.

A l’occasion de ce jubilé du bicentenaire, onze laïcs, hommes et femmes, ont prononcé leur engagement définitif comme associés laïcs des Oblats, membres de l’Association Missionnaire de Marie Immaculée. Et le cardinal Laurent Monsengwo a béni le mariage de cinq couples. Les maris sont des employés chez les Missionnaires Oblats.











Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.