Accéder au contenu principal

Kinshasa : Entrée dans la « semaine du bicentenaire oblat »




Dans la chapelle « Notre Père » de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées de Kinshasa, située dans la paroisse saint Eloi de Kinshasa-Barumbu, le dimanche 15 mai, dimanche de la Pentecôte, une quarantaine d’hommes et de femmes ont prononcé leur premier engagement ou renouvelé leur engagement comme membres de l’Association Missionnaire de Marie Immaculée. Ce sont des laïcs associés aux Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Ils sont venus des paroisses desservis par les Oblats à Kinshasa, à savoir saint Philippe, saint Eloi, saint Justin et Christ Sauveur. Ils ont demandé la force de l’Esprit-Saint pour vivre, au cœur du monde, le charisme de saint Eugène de Mazenod, prêtre français qui a fondé la congrégation des Oblats de Marie Immaculée en 1816, voilà donc deux ans.

L’aumônier adjoint de l’association, le père Gilbert Kikalulu, a présidé l’eucharistie et reçu l’engagement des laïcs au nom du supérieur provincial des Oblats, le père Abel Nsolo. Entre les mains du président de l’association, Désiré Baere, les membres ont confirmé l’adhésion au groupe et à l’Eglise.
L’engagement des laïcs inaugurait toute une semaine que les Missionnaires Oblats appellent la « semaine du bicentenaire ». Elle se clôture le dimanche prochain, 22 mai, par une messe présidée par l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, dans l’église paroissiale saint Eloi de Kinshasa-Barumbu. Pendant la semaine, des conférences seront organisées dans différentes paroisses sur la vie de saint Eugène de Mazenod et sur la présence des missionnaires oblats en RDC et en Angola. Les vendredi et samedi, une exposition missionnaire se tiendra dans la cour de l’église saint Eloi.

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.