Accéder au contenu principal

Mgr Edouard Kisonga : « Un prêtre ne doit pas se pavaner. »





Quatre nouveaux diacres et seize nouveaux prêtres. Mgr Edouard Kisonga, l’un des quatre évêques auxiliaires de l’archidiocèse de Kinshasa, les a ordonnés le dimanche 8 mai dans l’église paroissiale Marie-auxiliatrice de Kinshasa-Masina. Mgr Louis Mbwol-Mpasi, évêque émérite d’Idiofa, a concélébré et deux centaines de prêtres. Parmi eux : les supérieurs majeurs des quatre congrégations auxquelles appartiennent les nouveaux prêtres et diacres : les missionnaires oblats de Marie Immaculée, les missionnaires du sacré-cœur, la société des missions d’Afrique, et les missionnaires des sacrés-cœurs de Jésus et de Marie, dits Picpus. Le seizième nouveau prêtre est monsieur l’abbé Gaylord Mindela du clergé diocésain d’Idiofa, dans la province du Kwilu.

Les ordinations diaconales et sacerdotales sont un don du ciel, a dit, à l’ouverture de la messe, le président provincial de l’Assemblée des supérieurs majeurs, le père Roberto Ponti, supérieur régional des missionnaires de saint Paul. Il faisait ainsi allusion au fait que l’Eglise de la République démocratique du Congo célébrait le dimanche 8 mai la fête de l’Ascension du Seigneur, qui demande de considérer les réalités d’en haut.
 
 
A l’homélie, Mgr Edouard Kisonga a notamment rappelé aux nouveaux diacres leur obligation de prier pour l’Eglise. Et aux nouveaux prêtres, Mgr Kisonga a cité le pape François qui rappelait récemment le fait que le prêtre est tenu à la célébrer la messe chaque jour. Et encore : « Le prêtre ne doit pas se pavaner. Un prêtre qui ne vit que pour sa gloire n’est pas beau à voir. »





Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.