Accéder au contenu principal

Sœur Catherine Yolo, supérieure régionale des Filles de Jésus crucifié



 
La congrégation missionnaire des Filles de Jésus crucifié en RDC vient de se doter d’une nouvelle supérieure supérieure régionale, la toute première Congolaise, sœur Catherine Yolo. La supérieure générale, Madre Feliciana Moro, a fait le voyage de Rome pour installer officiellement, le 13 mai, à Kinshasa, la nouvelle supérieure régionale.
La congrégation des Filles de Jésus crucifié a été fondée en Italie le 8 décembre 1925 par Padre Salvatore Vico. La spiritualité de la congrégation est « oblative et sacerdotale ». Les religieuses soutiennent les prêtres dans leurs œuvres, prient pour la sainteté de tous les prêtres. Suivant leur  charisme, elles s’occupent d’abord des démunis, orphelins, handicapés, vieillards.

Présente aussi au Brésil, en RDC et au Gabon, la congrégation s’adapte aux besoins des diocèses. C’est ainsi qu’au diocèse de Budjala, où elles sont arrivées en 1976, et dans celui de Molegbe, les religieuses gèrent des hôpitaux et des centres de santé et des écoles. Dans le diocèse de Kisantu, elles ont ouvert une école maternelle et s’occupent de la promotion de la femme.

Posts les plus consultés de ce blog

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.