Accéder au contenu principal

Kisantu : Jubilé de la paroisse sainte Marie de Kimwenza et profession religieuse




Le dimanche 14 août, ce sont des membres de la congrégation des coopérateurs paroissiaux du Christ-Roi qui ont prononcé des vœux perpétuels et des vœux temporaires. L’évêque de Kisantu, dans la province du Kongo-Central, présidait la messe pour les soixante-dix ans de la paroisse sainte Marie de Kimwenza, en banlieue de Kinshasa. Mgr Nsielele rappellera alors que dans l’histoire, la paroisse sainte Marie avait été fermée pendant dix ans à cause de la maladie du sommeil sévissant dans la région. Je vous exhorte à mener une vie digne de l’appel que vous avez reçu, a dit l’évêque à l’homélie, s’adressant aux religieux.

A l’occasion du jubilé des 70 ans de la paroisse, l’évêque a installé le mouvement d’action catholique des Xaveri et envoyé en mission ses membres à rayonner dans la paroisse et au-delà.

Le samedi 13 août, Mgr Fidèle Nsielele avait présidé une autre messe dans la même église sainte Marie de Kimwenza, messe au cours de laquelle la supérieure provinciale des sœurs de Notre-Dame de Namur, sœur Pélagie Kilosa, a reçu la première profession religieuse de la novice Madeleine Lukongi et les vœux perpétuels des sœurs Esther Luzala, Florette Mbonzi, Christiane Nzimbu et Sylvie Yala. 

Restez attachées au Christ pour bien vivre votre consécration, a conseillé Mgr Fidèle Nsielele, présentant aux religieuses le modèle des enfants que l’incapacité oblige à dépendre des adultes plutôt qu’à se plier sur eux-mêmes. 

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.