Accéder au contenu principal

Massacres de Beni : Message de la Conférence épiscopale



COMMUNIQUE DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE NATIONALE DU CONGO 
MASSACRE DE BENI : CONDOLÉANCES ET CONDAMNATION
  
1. Nous avons appris avec grande consternation le massacre perpétré sur la population à Beni dans la nuit du 13 au 14 août 2016. Nous en sommes profondément choqué et attristé. Cette nouvelle tragédie vient remuer la douleur inconsolable des populations des Territoires de Beni et de Lubero victimes de tueries et atrocités à répétition, et plonge tout le peuple congolais dans le deuil.

3. Au nom de son Éminence le Cardinal, de Leurs Excellences les Archevêques et Évêques de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) et du mien propre, je m’empresse d’exprimer à Son Excellence Monseigneur Melchisédech SIKULI, Évêque de Butembo-Beni, notre proximité fraternelle et de lui présenter nos condoléances les plus chrétiennes. A travers sa personne, que ce mot de compassion  parvienne à toutes les familles en deuil et aux rescapés.
4. En communion avec Sa Sainteté le Pape François, nous dénonçons « ces massacres qui sont perpétrés depuis longtemps dans un silence honteux sans même attirer notre attention ». Nous condamnons sans réserve ces actes ignobles et  nous en appelons aux Autorités congolaises, garantes de la sécurité des populations et de leurs biens de faire tout ce qui est dans leur pouvoir pour arrêter ce cycle d’atrocités. En même temps, il leur revient d’initier des actions concrètes pour identifier les auteurs de ces massacres, permettre et faciliter une enquête indépendante et objective.
5. Nous sollicitons l’implication ferme de la MONUSCO et de la Communauté internationale pour contribuer à la recherche d’une solution durable à cette tragédie.
6. Nous recommandons les âmes des victimes de ce massacre infâme au Seigneur Dieu de miséricorde pour qu’il leur accorde le repos éternel. Daigne le Seigneur réconforter tous ceux qui, de près ou de loin, sont affectés par cette nouvelle tuerie. Puisse la sainte Vierge Marie, Notre Dame du bon secours, nous obtenir de Dieu le Père, par le Fils et dans l’Esprit-Saint, un véritable réconfort et une abondante consolation.
                                                                Kinshasa, le 16 août 2016
                                                                              
                                              
                                                                + Marcel UTEMBI TAPA        
                                                                 Archevêque de Kisangani
                                                                   Président de la CENCO

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.