Accéder au contenu principal

Kinshasa : jubilé d’or de la paroisse saint Eloi



Dans l’archidiocèse de Kinshasa, le dimanche 4 septembre, Mgr Louis Mbwol-Mpasi, évêque émérite d’Idiofa, a présidé la messe pour la clôture de la célébration des cinquante ans d’existence de la paroisse saint Eloi. La paroisse s’est donné trois ans pour célébrer son jubilé d’or, dans une église agrandie au double. Inaugurant l’église dans ses nouvelles dimensions, Mgr Mbwol a béni le baptistère et les bénitiers posés aux différentes entrées.

Le jubilé d’or de la paroisse saint Eloi, fondée par les missionnaires oblats de Marie Immaculée, a aussi coïncidé avec la célébration des vingt-cinq ans de sacerdoce de son curé actuel, le père Augustin Anem. Son confrère et condisciple, le père Adelard Apint, missionnaire à Calueque en Angola, est venu célébrer le jubilé d’argent à Kinshasa. Mgr Louis Mbwol, qui avait été leur maître de noviciat, leur a remis solennellement des diplômes de félicitation du Saint-Père François.


A l’homélie, le père Apint a rappelé que le jubilé est une occasion d’évaluation du chemin parcouru dans la foi. Et la construction de l’Eglise comme communauté revient à la communauté elle-même qui s’évalue. Le père Apint a félicité les fidèles de saint Eloi pour tous les efforts pour la prise en charge de leur paroisse, notamment pour s’offrir une belle église agrandie et pour l’entretien de la communauté sacerdotale.

Le père Augustin Anem a remercié les uns et les autres et rappelé que le jubilé était aussi l’occasion du pardon mutuel. Le curé a demandé pardon et offert son pardon à qui en a besoin.
Et le président de la commission du jubilé, Bernard Bossiky Ngoy, en remerciant les uns et les autres, a souhaité que chacun reste ouvert à l’Esprit pour que tous travaillent la main dans la main pour l’honneur de Dieu et la belle image de la paroisse saint Eloi. 







Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.