Accéder au contenu principal

Sœur Imelda Zandu et sœur Charlotte Matendo élues conseillères générales chez les Sœurs de la Providence de Créhen





Soeur Yolande Buzika

Deux des quatre membres du Conseil général de la congrégation des Sœurs de la Providence de Créhen (France) seront désormais des Congolaises : sœur Imelda Zandu et sœur Charlotte Matendo. Sœur Yolande Buzika, supérieure régionale d’Afrique, a participé au chapitre général. Récemment, à Kikwit, dans la province du Kwilu, elle en a fait la restitution à ses consoeurs réunies en assemblée. Elle a ainsi annoncé que le Chapitre général a élu comme supérieure générale la sœur française Claudine Le Meur. Outre les deux Congolaises, il y aura deux autres conseillères générales : la Française Jeannine Leblais et la Belge Myriam Vandermelen. 


 
A Kikwit, sœur Yolande Buzika a aussi présenté les actes du Chapitre général et ouvert l’année pastorale avec le thème retenu au Chapitre: « De commencement en commencement, suivre le chemin du Serviteur. Vivre davantage l’évangile en communauté fraternelle. »

Au cours de la messe présidée le 22 août dans l’église du Saint-Esprit par l’évêque de Kikwit, Mgr Edouard Mununu, la supérieure régionale d’Afrique a reçu la première profession religieuse des novices Arlette Kabedi Gapinga, Charité Kitshiakudi et Laurette Kambamba. 

Au cours de cette messe, les sœurs Ambroisine Musulu et Yolande Buzika ont célébré leurs vingt-cinq ans de vie consacrée.

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.