Accéder au contenu principal

Clôture de la célébration des 125 ans de l’évangélisation du Kasayi




Les acteurs politiques de la province ecclésiastique de Kananga sont invités par leurs évêques à se mettre ensemble pour évaluer leur engagement au service du peuple. Qu’ils se présentent aussi en modèles de foi en Jésus Christ et d’espérance en Dieu qui sauve la République démocratique du Congo.

L’appel a été lancé le jeudi 8 décembre lors de la messe présidée par l’archevêque de Kananga, Mgr Marcel Madila, en la clôture de la célébration des 125 ans de l’évangélisation du Kasayi. Les sept autres évêques de la province ecclésiastique l’entouraient : Pierre-Célestin Tshitoko de Luebo, Bernard Kasanda de Mbuji-Mayi, Valentin Masengo de Kabinda, Gérard Mulumba de Mweka, Nicolas Djomo de Tshumbe, Emery Kibal de Kole et Félicien Mwanama de Lwiza.


Dans une lettre dont lecture a été faite à l’assemblée, le préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le cardinal Fernando Filoni, félicite et encourage les évêques pour l’œuvre commencée et réalisée depuis le 8 décembre 1891 par les missionnaires du Cœur immaculé de Marie, dits Scheutistes et que les fils et filles du Kasayi poursuivent 125 ans après. Que les chrétiens deviennent davantage responsables de leur foi et qu’ils soient toujours capables de prendre en charge leur Eglise, exhorte le cardinal Filoni.

Lecture a été donnée aussi de la lettre pastorale signée ce 8 décembre par les huit évêques de la province ecclésiastique de Kananga. Ils rendent grâce à Dieu pour le don de l’évangélisation. Les évêques présentent cependant leur inquiétude en souhaitant de meilleures conditions de vie et de sécurité pour la population. D’où leur appel à la responsabilité des acteurs politiques. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Sœurs franciscaines de Tshumbe dissipent la peur de Facebook

De la peur de Facebook à la lumière. Tel est le sentiment exprimé le samedi 13 octobre 2018 par des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, dans la province du Sankuru, à l’issue de la session de formation en communication assurée pendant quatre jours par le Centre de Recherche etd’Education en Communication (CREC). Le père Jean-Baptiste Malenge, formateur du CREC et monsieur l’abbé Guy Leta, chargé de communication du diocèse d’Idiofa et doctorant en communication à l’Université catholique du Congo, ont animé cette session sur l’usage des médias sociaux.

Témoignage de Sœur Astrid Tete sur l’agression, le 12 novembre 2018, du couvent des Sœurs Salésiennes de la visitation à Bandundu-Ville

Quatre bandits armés avaient commencé par attaquer le curé de la paroisse Nto-Luzingu, le père polonais Pierre Handziuk, de la congrégation des missionnaires du verbe divin. Pour l’empêcher d’appeler au secours, les bandits l’ont  emmené de force à la communauté voisine des Sœurs salésiennes de la visitation. La supérieure de la Communauté, sœur Astrid Tete, 78ans, raconte.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.