Accéder au contenu principal

Clôture de la célébration des 125 ans de l’évangélisation du Kasayi




Les acteurs politiques de la province ecclésiastique de Kananga sont invités par leurs évêques à se mettre ensemble pour évaluer leur engagement au service du peuple. Qu’ils se présentent aussi en modèles de foi en Jésus Christ et d’espérance en Dieu qui sauve la République démocratique du Congo.

L’appel a été lancé le jeudi 8 décembre lors de la messe présidée par l’archevêque de Kananga, Mgr Marcel Madila, en la clôture de la célébration des 125 ans de l’évangélisation du Kasayi. Les sept autres évêques de la province ecclésiastique l’entouraient : Pierre-Célestin Tshitoko de Luebo, Bernard Kasanda de Mbuji-Mayi, Valentin Masengo de Kabinda, Gérard Mulumba de Mweka, Nicolas Djomo de Tshumbe, Emery Kibal de Kole et Félicien Mwanama de Lwiza.


Dans une lettre dont lecture a été faite à l’assemblée, le préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le cardinal Fernando Filoni, félicite et encourage les évêques pour l’œuvre commencée et réalisée depuis le 8 décembre 1891 par les missionnaires du Cœur immaculé de Marie, dits Scheutistes et que les fils et filles du Kasayi poursuivent 125 ans après. Que les chrétiens deviennent davantage responsables de leur foi et qu’ils soient toujours capables de prendre en charge leur Eglise, exhorte le cardinal Filoni.

Lecture a été donnée aussi de la lettre pastorale signée ce 8 décembre par les huit évêques de la province ecclésiastique de Kananga. Ils rendent grâce à Dieu pour le don de l’évangélisation. Les évêques présentent cependant leur inquiétude en souhaitant de meilleures conditions de vie et de sécurité pour la population. D’où leur appel à la responsabilité des acteurs politiques. 

Posts les plus consultés de ce blog

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.