Accéder au contenu principal

Fête de la Bienheureuse Anuarite à Kinshasa, Bukavu et Kananga




 

La fête de la Bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite Nengapeta, vierge et martyre congolaise, a été célébrée à divers titres dans l’Eglise de la RDC, le jeudi 1er décembre.
Dans l’archidiocèse de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo a présidé une concélébration eucharistique dans la cathédrale Notre-Dame du Congo. Des originaires du diocèse de Wamba et de la province du haut-Uélé, région d’origine de la bienheureuse, ont présenté des intentions particulières, souhaitant voir se renforcer la dévotion à la bienheureuse, afin de franchir, un jour, l’étape de la canonisation.
Dans l’archidiocèse de Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, Mgr François-Xavier Maroy a présidé la messe dans l’église de la paroisse Bienheureuse Anuarite de Mubumbamo à 70 km de Bukavu. Dans l’effort de la prise en charge matérielle de l’Eglise, les fidèles ont aménagé une grotte et se sont procuré une statue de la sainte patronne. Le 1er décembre, l’archevêque a donc béni la statue pour cette paroisse dédiée à Anuarite depuis sa fondation en 1987.

Dans l’archidiocèse de Kananga, dans la province du Kasai-central, la journée du 1er décembre a été consacrée à la pastorale scolaire. Le service de la pastorale « Enfance missionnaire » a organisé la journée commençant par la messe présidée par le vicaire général, Mgr Evariste Lufuta. Il a invité les jeunes au respect des valeurs et du service gratuit. Il a exhorté les enseignants à être des modèles pour les enfants en vivant l'esprit de sacrifice et d'engagement à l'instar de la Bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, qui fut elle aussi une enseignante. 
 

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.