Accéder au contenu principal

Le nouvel archevêque de Mbandaka-Bikoro, Mgr Fridolin Ambongo, installé sur le siège archiépiscopal





 

Le nouvel archevêque de Mbandaka-Bikoro, Mgr Fridolin Ambongo, a été installé sur le siège archiépiscopal. 

Une vingtaine d’évêques et des dizaines de prêtres ont concélébré, le dimanche 11 décembre, lors de la messe présidée en première partie par le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, dans le stade Bakusu de Mbandaka, dans la province de l’Equateur. La seconde partie de la messe a été présidée par le nouvel archevêque de Mbandaka-Bikoro, Mgr Fridolin Ambongo, ancien évêque de Bokungu-Ikela transféré le 12 novembre par le Saint-Père François pour succéder à Mgr Joseph Kumuondala décédé le 5 mars. 


La cérémonie de la prise de possession canonique a commencé après l’homélie. Le cardinal Monsengwo a installé le nouvel archevêque dans le siège libre, gardé vacant au propre et au figuré. Après la lecture de la lettre de nomination en latin, en français et en lingala, Mgr Ambongo a prononcé sa profession de foi. Il l’a signée. Le cardinal Monsengwo a cosigné, puis, notamment, le représentant de la nonciature apostolique, le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Mgr Marcel Utembi, archevêque de Kisangani, et le doyen des évêques de la province ecclésiastique de Mbandaka, Mgr Joseph Mokobe, évêque de Basankusu.

Le pape avait nommé Mgr Ambongo administrateur apostolique de Mbandaka-Bikoro comme il l’a nommé aujourd’hui encore pour le diocèse qu’il vient de quitter, Bokungu-Ikela. 

Mgr Fridolin Ambongo est vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo. Avec le président de la Conférence épiscopale, Mgr Marcel Utembi et le président de la Commission épiscopale Justice et Paix, Mgr Fidèle Nsielele, évêque de Kisantu, il assure la médiation aux concertations qui ont repris le mardi 13 décembre au Centre interdiocésain de Kinshasa, entre acteurs politiques de la Majorité au pouvoir et de l’Opposition. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.