Accéder au contenu principal

Le nouvel archevêque de Mbandaka-Bikoro, Mgr Fridolin Ambongo, installé sur le siège archiépiscopal





 

Le nouvel archevêque de Mbandaka-Bikoro, Mgr Fridolin Ambongo, a été installé sur le siège archiépiscopal. 

Une vingtaine d’évêques et des dizaines de prêtres ont concélébré, le dimanche 11 décembre, lors de la messe présidée en première partie par le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, dans le stade Bakusu de Mbandaka, dans la province de l’Equateur. La seconde partie de la messe a été présidée par le nouvel archevêque de Mbandaka-Bikoro, Mgr Fridolin Ambongo, ancien évêque de Bokungu-Ikela transféré le 12 novembre par le Saint-Père François pour succéder à Mgr Joseph Kumuondala décédé le 5 mars. 


La cérémonie de la prise de possession canonique a commencé après l’homélie. Le cardinal Monsengwo a installé le nouvel archevêque dans le siège libre, gardé vacant au propre et au figuré. Après la lecture de la lettre de nomination en latin, en français et en lingala, Mgr Ambongo a prononcé sa profession de foi. Il l’a signée. Le cardinal Monsengwo a cosigné, puis, notamment, le représentant de la nonciature apostolique, le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Mgr Marcel Utembi, archevêque de Kisangani, et le doyen des évêques de la province ecclésiastique de Mbandaka, Mgr Joseph Mokobe, évêque de Basankusu.

Le pape avait nommé Mgr Ambongo administrateur apostolique de Mbandaka-Bikoro comme il l’a nommé aujourd’hui encore pour le diocèse qu’il vient de quitter, Bokungu-Ikela. 

Mgr Fridolin Ambongo est vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo. Avec le président de la Conférence épiscopale, Mgr Marcel Utembi et le président de la Commission épiscopale Justice et Paix, Mgr Fidèle Nsielele, évêque de Kisantu, il assure la médiation aux concertations qui ont repris le mardi 13 décembre au Centre interdiocésain de Kinshasa, entre acteurs politiques de la Majorité au pouvoir et de l’Opposition. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.