Accéder au contenu principal

Le nouvel évêque de Kikwit place son ministère sous le signe de l’espérance et de l’unité





Le nouvel évêque de Kikwit, Mgr Timothée Bodika, ancien évêque auxiliaire à Kinshasa, a été installé, le dimanche 4 décembre, sur le siège épiscopal de Kikwit. La messe d’installation a eu lieu sur la place de la cathédrale saint François-Xavier. Le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, le nonce apostolique, Mgr Luis Mariano Montemayor, l’évêque émérite de Kikwit, Mgr Marie-Edouard Mununu et bien d’autres évêques et des dizaines de prêtres ont concélébré. Dans l’assemblée, il y avait une foule immense de consacrés et de laïcs dont des autorités politiques et administratives comme le gouverneur de la province du Kwilu et le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, représentant du chef de l’Etat Joseph Kabila.
Le nouvel évêque de Kikwit place son ministère sous le signe de l’espérance et de l’unité. L’espérance est ma devise épiscopale, a rappelé celui qui a été ordonné évêque voilà quatre ans. Mgr Bodika, commentant les lectures de la messe du deuxième dimanche de l’Avent, a exhorté à l’unité le peuple de Dieu de Kikwit contre la division, à s’inspirer plutôt de la symbolique de la termitière, où tous travaillent ensemble. Il s’est promis la confiance et le préjugé favorable à l’égard de tous. 


Ne pleurez pas le départ de Mununu, a dit l’évêque émérite, prédécesseur de Mgr Bodika. Il aura été évêque de Kikwit depuis 1986 après avoir été coadjuteur depuis 1984. Trente ans plus tard, il demande aux fidèles d’accueillir le nouvel évêque comme un père, un maître spirituel et un gardien.
Le nonce apostolique a transmis au peuple de Dieu les salutations et la bénédiction du pape François. Il a remercié Mgr Mununu et assuré Mgr Bodika de sa prière pour son ministère dans le vaste diocèse de Kikwit. Prenez le soin de la visite pastorale pour confirmer dans la foi le peuple de Dieu, a-t-il conseillé, exhortant d’avoir un soin particulier pour ses collaborateurs les prêtres mais aussi les consacrés et les laïcs.
Le nonce apostolique a félicité les prêtres de Kikwit pour leur dévouement. Il leur a demandé de faire de Kikwit un haut lieu de fraternité, un corps au service de l’évangile.

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.