Accéder au contenu principal

Invitation à la paix par l’évêque de Bondo




A la messe du Jour de l’an, Journée mondiale de la paix, l’évêque de Bondo, dans la province du Bas-Uele, a exhorté les fidèles à prier et à agir pour la paix au lendemain de la signature d'un accord entre les acteurs politiques congolais réunis à Kinshasa sous les auspices de la Conférence épiscopale.

Dans la cathédrale sainte Croix de Bondo, les fidèles étaient venus très nombreux à la messe du premier jour de l’année 2017. C’était la solennité de la Vierge Marie, mère de Dieu. Mgr Etienne Etienne Ung’Eyowum l’a souligné pour relever le mystère de la présence de Dieu dans l’histoire de l’humanité. L’évêque a ainsi insisté sur la deuxième lecture qui affirmait que le Christ est né d'une femme. Cette femme, c'est la Vierge Marie, Mère de Dieu, Mère de l'Eglise et notre Mère, a insisté l’évêque, invitant les fidèles à prendre Marie comme modèle de la foi au début de l’année nouvelle. 

Mgr Ung’Eyowun, qui est, par ailleurs, vice-président de l’Association des Conférences Episcopales d’Afrique Centrale, l’ACEAC, a aussi commenté le message du Saint-Père François pour la cinquantième Journée mondiale de la paix, sous le thème : « La non-violence, style de vie politique pour la paix. » Pour la région des grands lacs africains et pour la République démocratique du Congo, en particulier, l’évêque de Bondo souhaite que la non-violence s’impose désormais sur la culture de la violence. Et il a invité les enfants, les jeunes, les parents et les agents pastoraux à être des artisans de la paix tout au long de l’année 2017.

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.