Accéder au contenu principal

Pour la béatification de Mgr Christophe Munzihirwa, l’archevêque de Bukavu a installé un tribunal ecclésiastique




Dans l’archidiocèse de Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, le lundi 16 janvier, le peuple de Dieu s’est mis en prière pour la nouvelle étape qui s’ouvre en vue de la béatification de Mgr Christophe Munzihirwa. Le texte de la prière distribuée demande à Dieu d’agréer l’offrande de sa vie que fit l’archevêque de Bukavu assassiné le 29 octobre 1996. Le fidèle en prière dit attendre dans la confiance que l’Eglise proclame bienheureux le serviteur de Dieu Christophe Munzihirwa. 

On rappelle que le 28 mai 2016, la congrégation pontificale pour la cause des saints a autorisé l’archidiocèse de Bukavu à ouvrir la cause de la béatification de Mgr Munzihirwa. Le 16 janvier dernier, l’archevêque de Bukavu, Mgr François Xavier Maroy a installé un tribunal ecclésiastique pour s’occuper de la cause. Les membres du tribunal ont prêté serment le jour même.

Monsieur l’abbé Jean Marie Vianney Kasigwa Kitumaini sera délégué épiscopal et Président du Tribunal. Le père barnabite Gaspard-Marie Mutabesha sera le promoteur de la justice. Messieurs les abbés Emmanuel Bafulwa et Armel Lucireho seront respectivement notaire et notaire adjoint. Le postulateur de la cause sera le père jésuite Anton Witwer. Son adjoint sera monsieur l’abbé Boniface Kanozire. 

Dans son discours de circonstance, Mgr Maroy a remercié la compagnie de Jésus, congrégation à laquelle a appartenu Mgr Munzihirwa, pour la participation au processus entamé dans l’archidiocèse de Bukavu.

Mgr Maroy a exhorté le peuple de Dieu à une prière intense, il a également lancé un appel à tous, chrétiens et personnes de bonne volonté, à apporter les moyens matériels pour faciliter le déroulement des travaux. Il a invité tous à se prêter au Tribunal qui a déjà commencé à écouter les témoins sur la vie de feu Mgr Christophe Munzihirwa. 

Posts les plus consultés de ce blog

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.