Accéder au contenu principal

Pour la paix, les évêques du Rwanda et du Burundi s’inspireront de la RDC




La Conférence épiscopale nationale du Congo est un modèle pour les conférences épiscopales du Rwanda et du Burundi dans la mission de bons offices entreprise entre les forces politiques et sociales. Le Comité permanent de l’Association des Conférences épiscopales d’Afrique centrale (ACEAC), réunissant les épiscopats du Rwanda, du Burundi et de la RDC, l’a déclaré au terme d’une session ordinaire tenue du 11 au 14 janvier au Centre Amani de Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.

Les évêques ont apprécié les efforts de l’Eglise pour contribuer à la paix et à la réconciliation dans chacun des trois pays des grands lacs africains. L’Eglise de la RDC est parvenue, par ses évêques, à obtenir un accord politique global signé le 31 décembre 2016 entre acteurs politiques de la Majorité et de l’Opposition. La Conférence épiscopale nationale du Congo a ainsi évité au pays de sombrer dans une crise politique grave coïncidant avec la fin du mandat du président de la République Joseph Kabila. 


Les évêques du Rwanda et du Burundi trouvent très édifiante l’expérience de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), ils félicitent le courage des évêques et pensent s’en inspirer pour la médiation dans tous les pays de la sous-région. Les évêques promettent aussi de continuer à prier pour que la paix et la réconciliation soient effectives chaque jour non seulement en RDC mais aussi au Rwanda et au Burundi.

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.