Accéder au contenu principal

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite




  
Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC. 


C’est sur la tombe de la bienheureuse Anuarite, à Isiro, que les religieuses ont rendu public un message sanctionnant les assises de l’Assemblée plénière tenue au centre saint Martin, du 28 janvier au 2 février sous la présidence de Sœur Elisabeth Kpokpolo, supérieure générale des Petites sœurs de l’évangélisation de Wamba. Les religieuses ont décidé de verser 100 dollars américains soit quatre sacs de ciment pour la construction de la Basilique Anuarite à Isiro. Elles ont décidé aussi de continuer à prier pour hâter la canonisation de la bienheureuse. 

Après un pèlerinage sur les sites de la vie et de la mort d’Anuarite, l’assemblée s’est clôturée avec la célébration de la journée mondiale de la vie consacrée, le 2 février. Sœur Pierrette Bwamba, des Filles de la sagesse, célébrait ses vingt-cinq ans de consécration.

Les religieuses auront réfléchi sur le thème général : « La vie consacrée, communauté d’évangélisation en RDC ». Une conférence inaugurale a porté sur la question de savoir comment concilier les exigences de la mission et les sollicitations de la famille, de la société. Tisser une vie meilleure pour tous, afin que tous aient la vie en abondance, tel aura été un autre défi de partage.
Les religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani ont ainsi résolu de toujours travailler en synergie, dans une permanente communication comme témoins de la joie jusqu’aux périphéries géographiques et jusqu’aux périphéries de la vie. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.