Accéder au contenu principal

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite





La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 

Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».


Six groupes musicaux se sont succédé sur le podium pour chanter Marie, modèle de la femme : le prêtre rappeur, monsieur l’abbé Jean-Pierre Mongambi, la sœur Aimée Musenga, fille de saint Paul, le groupe Œuvre de charité Magnificat, le groupe Maggkiorino, le chanteur Eddy Mboyo et Paul Balenza.

Auparavant, monsieur l’abbé André Masinganda, secrétaire général adjoint de la Conférence épiscopale nationale du Congo, a fait une catéchèse sur le lien entre la Vierge Marie et la bienheureuse Anuarite. « Puissions-nous prendre nous aussi modèle sur la Vierge Marie et la bienheureuse Anuarite pour discerner la volonté de Dieu », a-t-il recommandé.

Une douzaine de trophées Maria Losako ont été décernées à des personnalités pour leur initiative dans la pratique de la charité ou leur au service de l’Eglise.

Le père Roberto Ponti, supérieur régional des missionnaires de saint Paul avait dit la prière d’ouverture. L’un des trois évêques auxiliaires de Kinshasa, Mgr Donatien Bafuidinsoni a entonné un Je vous salue, Marie, avant de bénir l’assemblée, non sans avoir d’abord rappelé que l’équilibre recherché dans le monde sera atteint lorsque l’homme et la femme prendront conscience qu’ils ont été créés à l’image de Dieu. 

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.