Accéder au contenu principal

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe


Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.


Se trouver à Tshumbe pour les cérémonies de prise d’habit et de collation de ministères de lectorat et d’acolytat, c’est, pour les grands séminaristes, une manière de participer à la campagne d’évangélisation et de sensibilisation pour les vocations sacerdotales. Les fidèles de la paroisse cathédrale Sainte-Marie de Tshumbe ont vécu l’événement pour la première fois. Ils ont exprimé leur joie à travers diverses manifestations et de nombreux cadeaux offerts à la communauté du Grand Séminaire.

Pendant l’homélie, l’évêque de Tshumbe a souligné l’importance du processus de formation sacerdotale qui ressemble à la connaissance progressive du Christ par la femme Samaritaine de la Bible. La Samaritaine a fini par découvrir en Jésus la véritable source d’eau vive. Mais cela exige, a dit Mgr Djomo, un accroissement de vertu à travers l’écoute, l’obéissance et la détermination à aller jusqu’au bout. Mgr Nicolas Djomo a invité les candidats au sacerdoce à réaliser l’attente et l’espoir placés en eux pour le soin pastoral du troupeau du Seigneur.

A la fin de la messe, le recteur du grand séminaire interdiocésain saint Jean Paul II, monsieur l’abbé François Pongo, a remercié l’évêque et l’assemblée des fidèles pour la contribution à la formation des futurs prêtres. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Sœurs franciscaines de Tshumbe dissipent la peur de Facebook

De la peur de Facebook à la lumière. Tel est le sentiment exprimé le samedi 13 octobre 2018 par des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, dans la province du Sankuru, à l’issue de la session de formation en communication assurée pendant quatre jours par le Centre de Recherche etd’Education en Communication (CREC). Le père Jean-Baptiste Malenge, formateur du CREC et monsieur l’abbé Guy Leta, chargé de communication du diocèse d’Idiofa et doctorant en communication à l’Université catholique du Congo, ont animé cette session sur l’usage des médias sociaux.

Témoignage de Sœur Astrid Tete sur l’agression, le 12 novembre 2018, du couvent des Sœurs Salésiennes de la visitation à Bandundu-Ville

Quatre bandits armés avaient commencé par attaquer le curé de la paroisse Nto-Luzingu, le père polonais Pierre Handziuk, de la congrégation des missionnaires du verbe divin. Pour l’empêcher d’appeler au secours, les bandits l’ont  emmené de force à la communauté voisine des Sœurs salésiennes de la visitation. La supérieure de la Communauté, sœur Astrid Tete, 78ans, raconte.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.