Accéder au contenu principal

Le cardinal Monsengwo aux jeunes : « Résistez aux appels à la violence »


Résistez à tout appel à la violence. C’est le conseil du cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa à quelque 40 000 jeunes réunis le dimanche des rameaux, 9 avril, dans le stade Tata Raphaël de Kinshasa. La journée mondiale de la jeunesse coïncidait avec la dixième journée diocésaine de la jeunesse et clôturait la première semaine des jeunes.

Les trois évêques auxiliaires étaient là : messeigneurs Edouard Kisonga, Jean-Pierre Kwambamba et Donatien Bafuidinsoni. L’évêque émérite d’Idiofa, Mgr Louis Mbwol concélébrait aussi ainsi qu’une centaine de prêtres.
A l’homélie, le cardinal Monsengwo a donné lecture de quelques extraits du message du Saint-Père François pour la Journée mondiale de la jeunesse, sous le thème : « Jeune catholique, deviens artisan et missionnaire de la paix. » C’est ainsi que l’archevêque de Kinshasa en est venu à déplorer l’escalade du banditisme dans la ville de Kinshasa. Il a demandé aux jeunes de ne pas faire comme Judas. Le récit de la Passion du Seigneur a révélé que Judas avait perçu de l’argent pour vendre son Seigneur. Ne faites pas le mal comme Judas, a prévenu le cardinal Monsengwo.
Les jeunes, de tous âges, sont venus de toutes les paroisses et de tous les groupes apostoliques. Il y en a qui sont venus même de la paroisse saint Yves de Kwamouth, à plus de trois cents kilomètres. Le cardinal Monsengwo les a bénis un à un. Ils lui ont offert des produits de leur élevage, agriculture et pêche.
D’autres jeunes, des mal-voyants et des sourds-muets ont assuré les lectures de la messe et les intentions de la prière universelle.
Et pour rappeler que la messe du dimanche des rameaux était bien une messe des jeunes, le jeune prêtre Jean-Pierre Mongambi a donné, à la fin de la messe, un concert de musique rapp. Des milliers de jeunes l’ont accompagné pour chanter sur son rythme le credo et le Notre père. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.