Accéder au contenu principal

Le diocèse de Basankusu a prié pour la paix dans le pays



Dans les vingt paroisses du diocèse de Basankusu, dans la province de l’Equateur, la messe a été célébrée le dimanche 26 mars, quatrième dimanche de carême, pour demander au Seigneur de jeter un regard de paix et de miséricorde sur la République Démocratique du Congo. Dans la semaine du 19 au 26 mars, des animateurs pastoraux ont été déployés dans des Communautés Ecclésiales Vivantes pour expliquer aux fidèles le contenu du dernier Message de la Conférence épiscopale nationale du Congo intitulé : « Non au Blocage ». Le texte a été traduit en lingala, langue liturgique du diocèse de Basankusu.

La Conférence épiscopale, en communion avec le Saint-Père François, a convié les fidèles catholiques ainsi que les hommes et les femmes de bonne volonté à organiser, le 26 mars, une prière confiante pour la paix et à poser, en faveur des nécessiteux, des gestes de miséricorde spécialement pendant la période préélectorale en RDC.
Lors de l’homélie de la messe de ce dimanche 26 mars, Monseigneur Mokobe a éclairé les fidèles sur la mission des bons offices de la Conférence épiscopale. La mission consiste à offrir aux acteurs politiques et sociaux un cadre propice aux concertations pour un consensus qui privilégie les intérêts de la population et le bien-être.
L’évêque de Basankusu a invité les fidèles de son diocèse à quitter les activités des ténèbres. Par notre baptême, a-t-il dit, nous avons la mission prophétique de les démasquer. Nous sommes devenus lumière avec le Christ pour produire tout ce qui est bonté, justice et vérité. Il nous faut bannir le mensonge, la division, la haine et la cupidité qui causent des guerres et sèment la désolation dans le pays.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Sœurs franciscaines de Tshumbe dissipent la peur de Facebook

De la peur de Facebook à la lumière. Tel est le sentiment exprimé le samedi 13 octobre 2018 par des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, dans la province du Sankuru, à l’issue de la session de formation en communication assurée pendant quatre jours par le Centre de Recherche etd’Education en Communication (CREC). Le père Jean-Baptiste Malenge, formateur du CREC et monsieur l’abbé Guy Leta, chargé de communication du diocèse d’Idiofa et doctorant en communication à l’Université catholique du Congo, ont animé cette session sur l’usage des médias sociaux.

Témoignage de Sœur Astrid Tete sur l’agression, le 12 novembre 2018, du couvent des Sœurs Salésiennes de la visitation à Bandundu-Ville

Quatre bandits armés avaient commencé par attaquer le curé de la paroisse Nto-Luzingu, le père polonais Pierre Handziuk, de la congrégation des missionnaires du verbe divin. Pour l’empêcher d’appeler au secours, les bandits l’ont  emmené de force à la communauté voisine des Sœurs salésiennes de la visitation. La supérieure de la Communauté, sœur Astrid Tete, 78ans, raconte.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.