Accéder au contenu principal

Le nouvel évêque de Mweka, Mgr Oscar Nkolo, a été ordonné à Kinshasa


Le nouvel évêque de Mweka, dans la province du Kasai, Mgr Oscar Nkolo, a été ordonné évêque le dimanche 28 mai dans la cathédrale Notre-Dame du Congo à Kinshasa. L’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo a ordonné le nouvel évêque et deux autres évêques ont été des co-consécrateurs, comme l’exige le rite. C’était Mgr Marcel Madila, archevêque de Kananga, et Mgr Cyprien Mbuka, évêque de Boma, confrère de Mgr Nkolo dans la congrégation du cœur immaculé de Marie. Une trentaine d’autres évêques ont aussi imposé les mains, dont le nonce apostolique, Mgr Luis Mariano Montemayor, qui avait lu, en latin, la lettre de nomination du Saint-Père François. Des dizaines de prêtres ont concélébré. Beaucoup sont venus de Mweka ou de la province ecclésiastique de Kananga.

A l’homélie, le cardinal Laurent Monsengwo a rappelé les tâches de l’évêque. Il a appelé le peuple de Dieu à écouter, à accueillir le nouvel évêque au nom du Seigneur. Et il a rappelé au nouvel évêque que l’épiscopat n’est pas un honneur mais une tâche à remplir au nom du Seigneur pour être utile à son peuple. 

Les allocutions prononcées à la fin de la messe ont toutes déploré la violence, l’insécurité qui sévit dans les provinces du Kasai et qui ont obligé la délocalisation de l’ordination épiscopale à Kinshasa. Les discours ont surtout encouragé le nouvel évêque pour sa foi et sa générosité, Ils sont aussi remercié l’évêque émérite de Mweka, Mgr Gérard Mulumba pour son dévouement et son abnégation de vingt-huit ans comme pasteur de Mweka. 

Le nonce apostolique a interpellé le peuple de Dieu de Mweka et de la RDC, lui rappelant que l’Eglise catholique est universelle, dépassant notamment toutes les frontières de tribus. « Malheureusement, a-t-il déploré, il y a encore, dans notre pays, ceux qui font preuve d’une mentalité mondaine et étroite : régionalistes, tribalistes ». 

Le vice-président de la Conférence épiscopale, Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Mbandaka-Bikoro, a invité le peuple de Dieu de Mweka à réserver à l’évêque un accueil chaleureux et à soutenir le nouvel évêque envoyé par le Seigneur au service de tous sans discrimination, à collaborer avec lui dans la prise en charge de l’Eglise par ses propres fidèles pour que le diocèse de Mweka resplendisse et fasse honneur à l’Eglise et à Jésus-Christ.

Mgr Gérard Mulumba a dit toute sa joie et sa reconnaissance au Saint-Père avant de promettre à son successeur de prier pour lui à chaque messe quotidienne. 

Pour sa part, Mgr Oscar Nkolo a remercié Dieu, le Saint-Père et toute l’assemblée. Il promet d’aller le plus tôt possible pour l’intronisation à Mweka. Il a remercié son prédécesseur, lui souhaitant longue vie et une bonne santé.

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.