Accéder au contenu principal

Le nouvel évêque de Mweka, Mgr Oscar Nkolo, a été ordonné à Kinshasa


Le nouvel évêque de Mweka, dans la province du Kasai, Mgr Oscar Nkolo, a été ordonné évêque le dimanche 28 mai dans la cathédrale Notre-Dame du Congo à Kinshasa. L’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo a ordonné le nouvel évêque et deux autres évêques ont été des co-consécrateurs, comme l’exige le rite. C’était Mgr Marcel Madila, archevêque de Kananga, et Mgr Cyprien Mbuka, évêque de Boma, confrère de Mgr Nkolo dans la congrégation du cœur immaculé de Marie. Une trentaine d’autres évêques ont aussi imposé les mains, dont le nonce apostolique, Mgr Luis Mariano Montemayor, qui avait lu, en latin, la lettre de nomination du Saint-Père François. Des dizaines de prêtres ont concélébré. Beaucoup sont venus de Mweka ou de la province ecclésiastique de Kananga.

A l’homélie, le cardinal Laurent Monsengwo a rappelé les tâches de l’évêque. Il a appelé le peuple de Dieu à écouter, à accueillir le nouvel évêque au nom du Seigneur. Et il a rappelé au nouvel évêque que l’épiscopat n’est pas un honneur mais une tâche à remplir au nom du Seigneur pour être utile à son peuple. 

Les allocutions prononcées à la fin de la messe ont toutes déploré la violence, l’insécurité qui sévit dans les provinces du Kasai et qui ont obligé la délocalisation de l’ordination épiscopale à Kinshasa. Les discours ont surtout encouragé le nouvel évêque pour sa foi et sa générosité, Ils sont aussi remercié l’évêque émérite de Mweka, Mgr Gérard Mulumba pour son dévouement et son abnégation de vingt-huit ans comme pasteur de Mweka. 

Le nonce apostolique a interpellé le peuple de Dieu de Mweka et de la RDC, lui rappelant que l’Eglise catholique est universelle, dépassant notamment toutes les frontières de tribus. « Malheureusement, a-t-il déploré, il y a encore, dans notre pays, ceux qui font preuve d’une mentalité mondaine et étroite : régionalistes, tribalistes ». 

Le vice-président de la Conférence épiscopale, Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Mbandaka-Bikoro, a invité le peuple de Dieu de Mweka à réserver à l’évêque un accueil chaleureux et à soutenir le nouvel évêque envoyé par le Seigneur au service de tous sans discrimination, à collaborer avec lui dans la prise en charge de l’Eglise par ses propres fidèles pour que le diocèse de Mweka resplendisse et fasse honneur à l’Eglise et à Jésus-Christ.

Mgr Gérard Mulumba a dit toute sa joie et sa reconnaissance au Saint-Père avant de promettre à son successeur de prier pour lui à chaque messe quotidienne. 

Pour sa part, Mgr Oscar Nkolo a remercié Dieu, le Saint-Père et toute l’assemblée. Il promet d’aller le plus tôt possible pour l’intronisation à Mweka. Il a remercié son prédécesseur, lui souhaitant longue vie et une bonne santé.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Sœurs franciscaines de Tshumbe dissipent la peur de Facebook

De la peur de Facebook à la lumière. Tel est le sentiment exprimé le samedi 13 octobre 2018 par des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, dans la province du Sankuru, à l’issue de la session de formation en communication assurée pendant quatre jours par le Centre de Recherche etd’Education en Communication (CREC). Le père Jean-Baptiste Malenge, formateur du CREC et monsieur l’abbé Guy Leta, chargé de communication du diocèse d’Idiofa et doctorant en communication à l’Université catholique du Congo, ont animé cette session sur l’usage des médias sociaux.

Témoignage de Sœur Astrid Tete sur l’agression, le 12 novembre 2018, du couvent des Sœurs Salésiennes de la visitation à Bandundu-Ville

Quatre bandits armés avaient commencé par attaquer le curé de la paroisse Nto-Luzingu, le père polonais Pierre Handziuk, de la congrégation des missionnaires du verbe divin. Pour l’empêcher d’appeler au secours, les bandits l’ont  emmené de force à la communauté voisine des Sœurs salésiennes de la visitation. La supérieure de la Communauté, sœur Astrid Tete, 78ans, raconte.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.