Accéder au contenu principal

Un Synode pour redynamiser le mariage au diocèse de Tshumbe




 Le dimanche 21 mai, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a présidé la messe pour la clôture de la première session du synode diocésain convoqué autour du thème : « L’Église-famille de Dieu qui est à Tshumbe au service du mariage et de la famille ». Depuis le 15 mai, cent trente participants sont venus des vingt-et-une paroisses du diocèse. Ils ont procédé à la synthèse des travaux déjà accomplis dans les Communautés ecclésiales de base sur l’observation et l’analyse des problèmes et des difficultés concrets auxquels sont confrontées les familles dans le diocèse de Tshumbe.

Les échanges en ateliers et exposés en plénière ont porté notamment sur la nature de la famille, la préparation au mariage, la stabilité de la famille, la dot et le divorce, les responsabilités dans la vie familiale et les funérailles. La session prochaine du synode diocésain apportera un éclairage doctrinal sur toutes ces questions.
A noter que l’évêque de Tshumbe était président de la Conférence épiscopale nationale du Congo et qu’il a participé d’office aux deux synodes convoqués par le Saint-Père François sur le mariage et la famille. Revenu chez lui, Mgr Djomo convoque le synode diocésain en le définissant comme « une expression ecclésiale où la communauté des croyants chemine ensemble pour lire la réalité avec les yeux de la foi et avec le cœur de Dieu ».
Mgr Djomo a formulé le vœu de voir tous les fidèles vivre le synode comme un moment d’humble ouverture individuelle et communautaire à l’action de l’Esprit-Saint et aux réalités concrètes que vivent les familles et les foyers dans son diocèse afin qu’ensemble, l’on soit capable d’évaluer ces réalités à la lumière de la foi en Jésus-Christ et de se proposer de nouvelles options prioritaires pour la redynamisation de la pastorale de la famille et du mariage.

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.