Accéder au contenu principal

Centenaire de la paroisse sainte mère de Dieu de Watsa au diocèse d’Isiro-Niangara


Le mercredi 31 mai, en la fête de la Visitation de la Vierge Marie, Monseigneur Julien Andavo, évêque d’Isiro-Niangara, dans la province du Haut-Uele, a présidé une célébration eucharistique dans l’église paroissiale Sainte Mère de Dieu de Watsa. L’évêque a ouvert pour une année les célébrations du centenaire d’évangélisation de cette paroisse. A l’occasion, Mgr Andavo a ordonné prêtre monsieur l’abbé Eustache Agwavo et quatre diacres : Raphaël Engasakie, Dieudonné  Kondumotende, Etienne Zasito et Noé Tamile. L’évêque a invité les nouveaux prêtre et diacres à la fidélité au Christ, à l’esprit de sacrifice et au don total de soi au service de l’Eglise.

Le curé de la paroisse sainte Mère de Dieu de Watsa, monsieur l’abbé Jean-Baptiste Ganongo coordonne la célébration du centenaire. Il a dévoilé la devise du centenaire, à savoir  «  Avec Sainte Marie, Mère de Dieu, prenons un nouvel élan dans la suite de Jésus-Christ ». Pour le curé de la paroisse, cette devise est une invitation adressée à chaque fidèle à vivre sa foi à nouveau avec enthousiasme en se confiant à l’intercession de la Vierge Marie notre Mère.
Le logo de la célébration est constitué d’une Bible surmontée d’une croix et de la colombe qui symbolise l’Esprit Saint. On retrouve en photos dans un cercle : un prêtre missionnaire et une religieuse ainsi que des chrétiens, hommes et femmes, adultes et enfants.
A noter que la paroisse de Watsa a été fondée en 1917 à l’époque où Monseigneur Van
Schoote, l’un des pionniers dominicains était Préfet apostolique de l’Uélé Oriental. Le père Etienne Henri Van Schingen, a été le Fondateur et le Premier Curé de Watsa dès 1917. Il a été assisté d’un brave catéchiste Ferdinand Mambaya. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.