Accéder au contenu principal

Communiquer de bonnes nouvelles





Dans l’archidiocèse de Kinshasa, les communicateurs catholiques veilleront à répandre de bonnes nouvelles qui puissent communiquer l’espérance et la confiance. Ils le feront ainsi en suivant le message du pape François pour la cinquante-et-unième journée des communications sociales célébrée, cette année, le 2 juillet, selon le calendrier de l’Eglise de la RDC, c’est-à-dire le dimanche du temps ordinaire suivant le dimanche du Sacré-cœur de Jésus.

Pour le pape François, « il est possible d’apercevoir et d’éclairer la bonne nouvelle présente dans la réalité de chaque histoire et dans le visage de toute personne ». L’exhortation du pape vaut bien pour la RDC. Une cinquantaine de présidents de commissions paroissiales des communications sociales l’ont recommandé ainsi lors de la journée de prière et de réflexion organisée récemment à la paroisse Notre-Dame de la paix, Maria Mama wa boboto, de Kinshasa-Masina. Le correspondant de Radio Vatican, ancien secrétaire de la Commission épiscopale des communications sociales, a présenté le Message du Saint-Père en le situant dans le contexte de la réforme des médias du Saint-Siège avec la création, en 2015, du Secrétariat pour la communication.
Dans son Message, le Saint-Père exhorte « à une communication constructive qui, en rejetant les préjugés envers l’autre, favorise une culture de la rencontre grâce à laquelle il est possible d’apprendre à regarder la réalité en toute confiance ». Le pape demande, sans promouvoir la désinformation, de cesser de concentrer l’attention sur les mauvaises nouvelles. Il demande de dépasser le sentiment de mécontentement et de résignation et de regarder plutôt le monde avec des lunettes de l’Evangile comme Bonne nouvelle.
Les responsables paroissiaux de la communication dans l’archidiocèse de Kinshasa souhaitent une réorganisation, en jetant un regard critique sur les médias catholiques et sur le fonctionnement des structures et de l’accompagnement des journalistes et autres acteurs du paysage médiatique de Kinshasa.

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.