Accéder au contenu principal

Le pape François visitera la RDC après les élections présidentielles et législatives


Le pape François rendra bien visite à la République démocratique du Congo. A quel moment et pour quelle raison son précédent voyage possible avait-il été annulé voilà quelques mois ? Le nonce apostolique en RDC, Mgr Luiz Mariano Montemayor, a répondu lors de la messe célébrée dans l’église du sacré-cœur de Kinshasa-Gombe, le jeudi soir, 29 juin. C’était la fête des saints apôtres Pierre et Paul. C’est la fête du pape. Et le nonce a tenu à remercier le Saint-Père pour son soutien et toutes ses interventions pour la paix en RDC.




Le nonce a souhaité longue vie au pape François et a demandé de prier toujours pour lui et de s’engager vigoureusement avec lui dans le grand combat de la recherche de la paix et de la lutte contre toute forme de pauvreté et d’oppression.




Et le secrétaire de la nonciature apostolique, Mgr Rastislav Zummer, reprend ici les propos du nonce apostolique concernant le voyage du Saint-Père.

« Vous savez très bien avec quelle impatience le Saint-Père, qui suit toujours attentivement les événements de la République démocratique du Congo, attend l’heure d’une visite à notre pays. Pourtant, malheureusement, pour éviter des manipulations politiques ou des interprétations malicieuses, qui pourraient diviser la nation, le pape François a décidé de renvoyer son voyage jusqu’à la réalisation des élections présidentielles et législatives. »

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.