Accéder au contenu principal

Pèlerinage pour la clôture du mois marial à Molegbe




Au diocèse de Molegbe, dans la province du Nord-Ubangi, le groupe apostolique des Mamans catholiques a clôturé le mois marial, le 31 mai, par la participation à une messe célébrée en la fête de la Visitation dans la cathédrale saint Antoine de Padoue de Molegbe. Depuis la veille, quelque 500 mamans catholiques effectuaient un pèlerinage. Elles sont venues aussi des paroisses et sous-paroisses Saint Michel de Mobayi-Mbongo, Saint Joseph Ouvrier de Gbadolite.

A l’homélie de la messe d’ouverture, monsieur l’abbé Hyacinthe Boigbia, vicaire de la paroisse, a rappelé les vertus de la Vierge Marie : son humilité, sa docilité, sa pureté et sa fidélité à la promesse faite à Dieu. Aux Mamans catholiques, monsieur l’abbé Boigbia a recommandé : l’apostolat dynamique et le rayonnement dans leurs familles, leurs villages, leurs quartiers ainsi que le respect de leurs époux et l’éducation chrétienne de leurs enfants.
Puis est venue la marche avec récitation du chapelet sur cinq kilomètres, soit de la grotte mariale du village Fadu jusqu’à la grotte mariale de la cathédrale. Une veillée de prière a suivi en soirée avec animation et enseignements sur la dévotion mariale et le rôle de la maman catholique dans la société. Et beaucoup ont bénéficié du sacrement de la réconciliation. 

Les pèlerines ont également eu droit à une projection de diapositives réalisée par monsieur l’abbé Egide Mbimba sur la Basilique de l’Annonciation de Nazareth, la Crèche de Bethleem, la Basilique de la Visitation et autres sites de la Terre Sainte. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.