Accéder au contenu principal

Retraite sacerdotale et profession religieuse à Kikwit



L’évêque de Kikwit, dans la province du Kwilu, Mgr Timothée Bodika, a présidé la messe de clôture, le dimanche 23 juillet, pour la retraite sacerdotale annuelle de six jours qu’il a animée au centre spirituel Kipalu. Ancien évêque auxiliaire de Kinshasa, installé comme évêque à Kikwit le 4 décembre 2016, Mgr Bodika a choisi pour la première retraite avec le clergé de Kikwit le thème : « Prêtre, deviens ce que tu es. » Expliquant le sacerdoce de la nouvelle alliance, Mgr Bodika a insisté sur la mission du prêtre de conduire le peuple de Dieu mais aussi sur les exigences du sacerdoce, notamment l’acceptation du célibat comme don de Dieu, l’obéissance à l’évêque et le détachement pour plus de disponibilité à Dieu et aux hommes. L’évêque a aussi insisté sur la vie communautaire et fraternelle, la prière commune, les repas, le partage des expériences. Soixante-dix prêtres ont participé à la retraite.

L’évêque de Kikwit avait présidé une autre messe, la veille, samedi 22 juillet, dans la cathédrale saint François-Xavier, messe au cours de laquelle la supérieure provinciale des Sœurs de sainte Marie de Namur, sœur Marie-Brigitte Katona, a reçu les vœux perpétuels des sœurs Rita Sona, Julienne Mandonda et Alphonsine Mawanga. 

 

Sous les yeux, les trois religieuses avaient l’exemple de deux aînées, sœurs Jacqueline Kabala et Claire-Thérèse Ibala. Elles célébraient, respectivement, leur cinquante et soixante ans de vie consacrée. Mgr Bodika leur a remis des diplômes et bénédictions du Saint-Père François, et la supérieure provinciale, sœur Marie-Brigitte Katona, a remis à sœur Claire-Thérèse Ibala, une icône de la Vierge Marie, venue de Belgique, de sœur Maureen Quin, supérieure générale des Sœurs de sainte Marie de Namur. 


 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.